Formation  |18/19 mars – Le weekend du Centre de formation

Leur excellente deuxième mi-temps n’aura pas suffi aux Espoirs pour s’imposer à Annemasse (64-56) samedi dernier. Le lendemain, les U18 se sont imposées avec caractère face à Cournon d’Auvergne (41-62).

Espoir (NF2)

Annemasse – Lyon Espoir : 64-56

Scores des QT : 22-09 / 20-13 / 12-16 / 10-18

Les Lyonnaises sont passées à travers leur entame de rencontre, subissant le rythme de l’équipe d’Annemasse. « On doit être prêt plus tôt, plus concerné« , explique Fred Berger, responsable du Centre de formation. « On doit être dans l’impact et dans l’intensité tout de suite. » Si les Lionnes n’ont pu refaire totalement leur retard (-20 points) après la pause, elles ont néanmoins réalisé une très belle deuxième mi-temps. « On est sorti du vestiaire avec une autre envie, une autre motivation. » Une envie exprimée sur le terrain par de nombreux stops défensifs, provoquant la maladresse des adversaires. « Nous avons encaissé 22 points sur la mi-temps et notre rythme défensif nous a offert beaucoup plus de jeu rapide et de la spontanéité dans le jeu, ce qui pouvait nous faire défaut en première mi-temps. » Par la force du collectif, les Lionnes sont revenues à 8 points, trois minutes avant  la fin de la rencontre.  Mais à bout d’énergie – dépensée pour revenir à la hauteur d’Annemasse – les Lionnes n’ont pas pu concrétiser ce beau retour par une victoire. « On peut être satisfait de la deuxième mi-temps. C’est intéressant d’avoir pu se rebeller. Il faut que cela serve. Il faut s’inspirer de la deuxième mi-temps pour la suite, pour réaliser des matchs pleins sur 40 minutes. »

 

U18

Cournon d’Auvergne – Lyon U18 : 41-62

Scores des QT : 04-24 / 8-14 / 17-16 / 12-8

Les jeunes Lionnes ont très bien commencé la rencontre avec un premier quart temps autoritaire (4-24). « Je trouve que c’est agréable d’avoir des joueuses concernées sur leur prestation et leur match. Cela sera aussi nécessaire pour les échéances à venir de disputer des matchs engagés comme celui-ci, avec un peu plus de pression que d’habitude« , explique Fred Berger. Toujours dans l’optique des échéances à venir, les Lionnes peuvent encore progresser dans la maîtrise du ballon. « Collectivement, si on veut aller plus loin dans cette compétition, il est impératif que notre niveau de jeu soit meilleur et corresponde plus à ce qu’on peut pratiquer à l’entraînement.« 

Cette semaine, le groupe U17 se déplacera à Limoges pour la Coupe de France. Pour commencer le week-end, il affrontera Toulouse en quart de finale (demi-finale le dimanche en cas de victoire samedi). « C’est sympa pour le groupe qui se déplacera à Limoges de profiter de l’aventure Coupe de France. A nous d’en profiter pleinement, cela reste une belle aventure avec les supporters qui font le déplacement« , se réjouit Fred Berger. « C’est généralement des évènements qui sont bien organisés et agréables à vivre. C’est sympa pour les filles de vivre ces matchs. Toulouse est une équipe que nous allons découvrir. Tout le monde aura à cœur de tout mettre en œuvre pour réussir l’évènement. L’objectif est d’en profiter et d’arriver à produire le meilleur basket possible. On veut vraiment se focaliser sur notre basket. Tout le monde rêve d’aller à Bercy… » Si les Lionnes repartent de Limoges avec deux victoires, elles accèderont en effet à la finale de Coupe de France organisée à l’AccorHotels Arena dans un mois.

 

Prochains rendez-vous du Centre de formation

  • Lyon Espoir – Stade Marseillais UC (NF2) : le samedi 01 avril (17h)
  • Quart de finale de la Coupe de France U17 : Lyon – Toulouse Métropole le samedi 25 mars (17h15) à Limoges
  • Demi-finale (éventuelle) de la Coupe de France U17 : Lyon – La Rochelle/Roche Vendée le dimanche 26 mars à Limoges
  • Lyon U18 – Creusot Élan Chalon Féminin 71 : le dimanche 02 avril (13h)

 

 Crédit Photo :  Paul Chabrier

Équipe Pro  |J21 – Les Guerrières, logiquement

Les Lionnes se sont inclinées face aux Guerrières de Villeneuve d’Ascq 80 à 62. Une défaite logique face au troisième du championnat LFB, alors que l’équipe était privée de trois joueuses professionnelles. Gurvan Morvan a distribué les minutes de jeu, pour permettre à tout le monde de se responsabiliser, travailler le collectif et la confiance pour les échéances de fin de saison.

Logique respectée dans le Nord. Les Guerrières, qui peuvent encore prétendre à intégrer le Top 2 du championnat LFB, synonyme d’avantage du terrain en playoffs, ont fait le job. Après une mise en route timide à l’avantage des Lionnes (2-7), elles ont pris les devants, et ne laisseront jamais leurs adversaires du soir revenir. La maladresse des Lyonnaises, impactée par la pression défensive des Nordistes, a permis à Olivia Epoupa d’offrir 10 points d’avance aux siennes à la fin du premier quart (26-16). Les ajustements défensifs des Lionnes ont payé dans le deuxième quart temps, mais ces dernières sont tombées en panne offensive pendant cinq minutes avant la pause. Les Guerrières en ont profité pour rejoindre le vestiaire en menant 39 à 25.

L’essentiel pour Gurvan Morvan n’était pas la victoire face à Johanne Gomis (16 points, 4 rebonds) and co. Ainsi, le coach lyonnais, privé de Christelle Diallo, Esther Niamké et Lauren Ervin (laissées au repos) a fait tourner son effectif dans les grandes largeurs en responsabilisant rapidement les jeunes Lionnes (16 minutes pour Evita Herminjard, 8 pour Prescilia Lézin, 9 pour Clarisse Legrand et 10 pour Mélanie Riondet). Et le résultat est encourageant. Avec un effectif amputé de trois joueuses professionnelles, la deuxième mi-temps a pourtant été équilibrée (41-37) avec une Djéné Diawara une nouvelle fois impériale avec 18 points à 8/14 et 18 rebonds. Le travail continue pour les Lionnes à deux semaines des play-downs, véritable sprint final pour décrocher maintien. Gurvan Morvan et Pierre Bressant vont pouvoir s’appuyer sur cette rencontre riche d’enseignements pour avancer dans leur préparation, un nouveau cycle pour les Lionnes.

Statistiques

Prochaines rencontres à domicile (Mado Bonnet) :

  • Trois rencontres en play-downs à partir du 1er avril (dates, lieux et adversaires selon classement à la fin de la saison régulière)

 

Crédit photo : Lyon Basket

Équipe Pro  |J21 – Sans pression dans le Nord

Si l’enjeu de cette rencontre n’est pas crucial, c’est que les deux équipes sont déjà fixées sur leur avenir. Villeneuve d’Ascq a logiquement validé son billet pour les playoffs alors que les Lionnes savent qu’elles combattront sur le ring des play-downs pour se maintenir. Mais chacune des deux formations espèrent bien garder le rythme, deux semaines avant le début des phases finales.

Les Lionnes

L’équipe de Gurvan Morvan et Pierre Bressant a commencé un cycle important de travail physique. En manque de souffle évident – tant elles ont eu des difficultés à tenir leurs adversaires sur la longueur – les Lionnes ont énormément travaillé ces dernières semaines pour corriger cela. Le groupe sait que le physique, la concentration, la cohésion et la combattivité seront les clés d’un maintien, à décrocher en play-downs. Les Lyonnaises savent aussi que ces dernières rencontres de saison régulières (à l’extérieur), face à Villeneuve d’Ascq donc puis Basket Landes, sont deux bonnes occasions de mettre en place et retrouver une confiance collective et individuelle. A noter que le groupe se déplace sans Christelle Diallo, Lauren Ervin et Esther Niamké (alors que la joueuse du Centre de formation Prescillia Lezin sera elle du voyage), laissées au repos en cette fin de semaine. Une occasion supplémentaire pour leurs coéquipières de bénéficier de plus de temps de jeu et de se responsabiliser.

L’adversaire : ESBVA-LM

Avec 14 victoires pour 6 défaites en championnat, les Guerrières de Villeneuve d’Ascq ont logiquement décroché leur billet pour les playoffs LFB. Alina Iagupova (15,5 points, 4,7 rebonds et 2,7 passes décisives) et ses coéquipières ont fait le job et devraient terminer la saison régulière à la troisième place du classement LFB. Mais le groupe de Fred Dusart peut encore prétendre à l’échelon supérieur, l’une des deux premières places, synonyme d’avantage du terrain en playoffs. Pour cela, Olivia Epoupa (8,7 points, 4,1 rebonds et 2,8 passes décisives) and co doivent réaliser un 2/2 et espérer une baisse de régime de Charleville-Mézières ou Lattes Montpellier. Les Guerrières ont donc plus d’enjeu sur cette rencontre. Elles auront certainement aussi à cœur de briller devant leur fidèle public du Palacium.

Texte : Lyon Basket
Crédit photo : Lyon Basket

Formation  |11/12 mars – Le weekend du Centre de formation

Les Espoirs se sont inclinées samedi dernier après prolongation face au Stade Laurentin Basket (60-65) alors que les U18 lyonnaises se sont imposées (79-55) face au Pays Voironnais.

Espoir

Lyon Espoir – Stade Laurentin Basket : 60-65

Scores des QT : 18-14 / 12-15 / 18-14 / 7-12 / 5-10

« On peut avoir la satisfaction de s’être procuré bon nombre de situations favorables pour le tir. Le collectif a permis d’être en situation positive pour réussir à marquer. » Le responsable du Centre de formation, Fred Berger, est aussi satisfait de la bonne combattivité dans le secteur du rebond de son équipe face à Saint-Laurent-du-Var. Au coude-à-coude durant toute la rencontre, les Lyonnaises avaient 6 points d’avance à l’entame du quatrième quart temps. Malheureusement, les adversaires ont profité d’un passage à vide des Locales pour égaliser et arracher la prolongation. « Pour réussir dans le futur, il faut une meilleure entame de match avec une meilleure intensité », explique Fred Berger. « On doit avoir la volonté de mettre plus d’impact et plus de physique. On doit jouer à notre niveau parce qu’en restant proche ainsi, on s’expose. On doit avoir un rythme, un engagement et un travail défensif plus important pour pouvoir prétendre à mieux réussir. On est capable d’avoir une meilleure emprise sur le match, comme face à Monaco ou Villeurbanne (NF1). Et c’est une obligation pour nous pour s’exprimer correctement. »

 

U18

Lyon U18 – Pays Voironnais : 79-55

Scores des QT : 20-20 / 18-07 / 26-14 / 15-14

Les deux équipes U18 se sont jaugées dans le premier quart temps. Après une période en dehors de leurs standards défensifs, les Lionnes ont rectifié le tir en laissant le Pays Voironnais à 7 points inscrits dans le deuxième round. Les Lyonnaises encaisseront finalement 35 points dans les 30 dernières minutes. « C’est agréable d’être en capacité de marquer 80 points face à cet adversaire. On a pu corriger l’aspect défensif pour se rapprocher de la victoire« , a résumé Fred Berger. « J’ai trouvé qu’on avait une meilleure maîtrise qu’au match aller. A nous de nous imposer tout de suite pour les matchs à venir. On doit se rapprocher de nos standards en vue des futures échéances. »

 

Prochain rendez-vous du Centre de formation

  • Annemasse Basket Club – Lyon Espoir (NF2) : le samedi 18 mars (17h)
  • BB Cournon d’Auvergne – Lyon U18 : le dimanche 19 mars (15h30)

 

 Crédit Photo :  Paul Chabrier

Équipe Pro  |Message de Nicolas Forel

Chers partenaires, chers dirigeants,chers supporters, chers amis

Depuis mon arrivée au Lyon Basket en mai 2013, j’ai pris plaisir à vous côtoyer et vous rassembler autour du beau projet développé au sein du club. Je tenais par ce message à vous remercier de votre soutien, votre travail et de votre fidélité. Cette aventure a été très enrichissante.

Le Lyon Basket est un club qui a pris de la valeur en se développant et chaque entité constituant le club s’est professionnalisée. Je suis satisfait aujourd’hui de la reprise du club par Tony Parker et de l’arrivée de la présidente déléguée Marie-Sophie Obama. Il s’agit d’un grand pas pour le club et pour le basket féminin, dans notre région Auvergne-Rhône-Alpes et sur le plan national.

Marie-Sophie Obama va petit à petit prendre ses marques au sein du club elle occupera dans un premier temps le poste de directrice générale avec la responsabilité du sportif. Je reste président et le relais sera définitivement transmis à la fin de la saison 2016/2017.

Nous avons passé ensemble des moments riches en émotions, authentiques et je voulais très sincèrement vous remercier pour la confiance que vous m’avez apportée. Je resterai toujours présent dans le club et nous nous verrons lors des matchs avec grand plaisir.

Sportivement,

Nicolas Forel

Formation  |04/05 mars – Le weekend du Centre de formation

Le Centre de formation a réalisé un beau 2/2 le week-end dernier avec les victoires des Espoirs face à Lattes Montpellier (79-57) et des U18 face au Cavigal Nice Basket 06 (72-57). Les deux équipes restent ainsi invaincues dans leurs championnats nationaux (Espoir et U18) respectifs.

Espoir

Lyon Espoir – Lattes Montpellier Espoir : 79-57

Scores des QT : 31-11 / 21-16 / 16-13 / 11-17

Après une performance mitigée face à Monaco, les Lionnes ont bien réagi face à leurs homologues du BLMA. « Je suis satisfait de l’état d’esprit du groupe. Il fallait réagir dans l’approche et la manière d’aborder la rencontre. Je suis ravi qu’on ait pu proposer un match qui nous corresponde plus« , explique Fred Berger, responsable du Centre de formation. L’équipe a démarré la rencontre avec beaucoup d’intensité. Elle a remporté le premier quart temps 31 à 11. « Avec un engagement optimal, on arrive à développer notre basket quelque soient les propositions offensives. » Ainsi, l’ensemble du groupe a pu participer au premier quart temps. Si le deuxième quart est signé de la même énergie, le rythme est retombé en deuxième mi-temps. « Notre ambition doit nous permettre d’augmenter l’écart tout au long de la rencontre. Mais offensivement, on avait beaucoup de prétention, la baisse de régime est logique. » Les Lionnes ont en effet laissé beaucoup d’énergie avant la pause comme sur les 15 derniers jours, émoussées par l’enchaînement des rencontres et des déplacements. Mais le groupe reste prêt à relever le défi sur les matchs à enjeux. « On a fait le job« , se satisfait le coach. « Notre ambition doit juste nous permettre d’être au dessus défensivement, plus respecter nos standards défensifs. Mais sur le contenu proposé sur cette rencontre, c’est une vraie satisfaction. On doit juste gagner en régularité. » Les Espoirs espèrent réitérer la même performance sur la prochaine rencontre avec une meilleure défense, cette semaine face à Saint-Laurent-du-Var. 

 

U18

Lyon U18 – Cavigal Nice Basket U18 : 72-57

Scores des QT : 27-17 / 18-11 / 16-11 / 11-18

En inscrivant 27 points en 10 minutes, les jeunes Lionnes ont elles aussi réalisé une grosse entame de rencontre. « C’était une prestation intéressante offensivement. J’ai trouvé de bon augure que les joueuses qui ont joué la Coupe de France U17 avec une prise de responsabilités aient été capables dimanche de continuer dans leur évolution« , explique Fred Berger.  Le groupe a cependant aussi relâché en fin de rencontre. La maîtrise sur la longueur, peu importe l’écart au score, reste donc une piste de travail pour ce groupe aussi. « Dans le dernier quart temps, on doit mieux maîtriser nos attaques face à la défense proposée. On doit être au dessus offensivement et passer un cap défensivement individuellement, pour être plus fort collectivement.« 

 

Prochain rendez-vous du Centre de formation

  • Lyon Espoir – Stade Laurentin Basket (NF2) : le samedi 11 mars (17h)
  • Lyon U18 – Pays Voironnais Basket Club : le dimanche 12 mars (15h30)

 

 Crédit Photo :  Alex Ortéga

Lyon Basket  |Jean-Claude Dimech (Handimat) : « Les mêmes valeurs »

Rencontre avec Jean-Claude Dimech, correspondant sportif pour l’association Handimat, qui apporte une aide directe, ou via l’intermédiaire d’associations spécialisées, aux personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite.

Pouvez-vous nous présenter l’association Handimat ?

Handimat est une association loi de 1901 à but non lucratif. Notre démarche s’inscrit dans la devise : Aider-Informer-Réunir. Depuis l’automne 2013, son bureau, composé d’une nouvelle équipe, entend donner un souffle nouveau à l’association et apporter, dans la mesure de ses moyens, une aide directe – ou via l’intermédiaire d’associations spécialisées – aux personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite.

Comment définissez-vous l’engagement de votre association ?

Handimat est fière d’avoir contribué au fil du temps à de nombreux projets et d’avoir pu fournir gracieusement quantité de matériels destinés aux personnes handicapées grâce à ses dons, tant à des personnes qu’à des associations humanitaires de par le monde.

Comment liez-vous le sport à votre activité associative ?

Avec le Lyon Basket, il s’agit d’une histoire personnelle qui remonte à 1972. Le sport, de manière générale, véhicule pour nous les mêmes valeurs de combat, force et volonté, déterminantes pour affronter le handicap.

Handimat – www.handimat.org – www.handica.com – 04.37.64.16.55

Équipe Pro  |J20 – Les Lionnes s’essoufflent encore

Les Lionnes ont une nouvelle fois craqué sur la longueur, offrant ainsi au Cavigal Nice Basket 06 l’opportunité d’être toujours en course pour les playoffs. Les Niss’Angels se sont imposées 49 à 65 à Mado Bonnet.

Avec un 0-7, les Niss’Angels ont parfaitement commencé la rencontre face aux Lionnes. La série de l’équipe toujours en course pour le Top 8 du championnat LFB a finalement été stoppée par Carmen Guzman (13 points, 5 passes décisives). Après 8 points dans le premier quart temps, la capitaine a donné le relais au secteur intérieur (privé de Lauren Ervin, touchée aux adducteurs et laissée au repos) avec 8 points de Djéné Diawara. Cette bonne complémentarité entre les secteurs extérieur et intérieur a alors permis aux Lionnes de mener 18 à 15 après 10 minutes. Mais maladroites à longue distance, les Lionnes n’ont pas confirmé dans le deuxième quart. Les Niçoises ont commencé à concrétiser les balles perdues lyonnaises (au nombre de 21 sur la rencontre) pour prendre la main sur la rencontre à la pause (31-32). Nice a inscrit 25 points sur balle perdue lyonnaise contre 2 petits points des Lionnes (pour seulement 3 balles perdues des Niss’Angels sur la rencontre).

Accusant le coup physiquement, l’équipe de Gurvan Morvan a eu du mal à stopper les assauts de Laetitia Kamba (15 points, 8 rebonds) et Marie-Paule Foppossi (18 points à 8/9, 7 rebonds) dans le troisième quart temps. La jeune Niss’Angel a offert 10 points d’avance aux siennes avant que Christelle Diallo (9 points et 12 rebonds) ne réduise l’écart avant le dernier acte (41-49). Si les Lionnes ont continué à dominer au rebond sur le quatrième quart temps (53 prises pour 31 pour Nice) avec une Djéné Diawara (12 points à 5/9, 25 rebonds pour 30 d’évaluation) impériale dans les airs, la panne offensive s’est confirmée en fin de rencontre avec au final un pauvre 1/22 à trois points. « Cette victoire nous fait vraiment du bien », s’est réjouit Rachid Méziane à la fin de la rencontre. « On a eu du mal à contrôler Diallo et Diawara mais on savait qu’en mettant de l’intensité et du rythme, on allait les fatiguer. Le pari s’est révélé payant en deuxième mi-temps. Maintenant, on va bien préparer la réception de Nantes qui sera déterminante. » Le Cavigal Nice Basket 06 a en effet pu maîtriser le dernier round pour décrocher une victoire importante dans l’optique de sa fin de saison. Les Lionnes vont de leur côté continuer à travailler pour les play-downs qui commenceront au mois d’avril. Gurvan Morvan et Pierre Bressant ont du travail sur la planche. « C’est difficile pour le mental des filles », a expliqué le coach. « C’est comme si on commençait notre saison à partir de demain. Le seul objectif que j’ai, c’est d’être prêt pour le 1er avril. On va continuer à travailler le physique. L’adresse, c’est dans les têtes. L’objectif est de redonner confiance aux joueuses, les relancer avec les derniers matchs de la saison régulière. »

Statistiques

Prochaines rencontres à domicile (Mado Bonnet) :

  • Trois rencontres en play-downs à partir du 1er avril (dates, lieux et adversaires selon classement à la fin de la saison régulière)

 

Crédit photo : Lyon Basket