Équipe Pro  |Play-downs J5 – On en redemande !

Dans ce combat en deux rounds, le Lyon Basket a donné ce samedi le premier coup ! Affamées, les Lionnes ont été menées pendant… 39 minutes, mais n’ont jamais baissé la tête. Et dans une salle en fusion, elles ont réussi à retourner la situation pour prendre le meilleur sur Nice (49-44). Mardi, il faudra faire encore mieux face à Angers car le club aura besoin d’une nouvelle victoire pour assurer son maintien dans l’Elite.

Le résumé du match est présenté par la société Federaly Moneron, partenaire de la phase finale des Lionnes.

Pourtant, ce samedi, la victoire a mis du temps, beaucoup de temps même, à se dessiner. Toujours privées de leurs deux meneuses de jeu, Carmen Guzman (cheville) et Esther Niamke (déchirure), les Lyonnaises ont démarré timidement. Malgré une nette domination au rebond de la doublette Lauren ErvinDjéné Diawara, elles ont vu les Niss’Angels tourner devant après dix minutes (9-18), portées par une belle adresse extérieure.

Le Lyon Basket a tenté une première fois d’emballer la rencontre en plaçant un 7-0 (21-21, 17è) mais les trois fautes personnelles d’Alice Kunek (9 points et 5 rebonds) ont freiné son élan. Soudées, unies et batailleuses sur chaque possession, les Lionnes sont restées dans le coup et ont tourné seulement avec trois points de retard à la pause (22-25). Avant de repartir de plus belle au retour des vestiaires !

La zone proposée par Pierre Bressant a offert à son équipe 4’10 sans encaisser le moindre point, puis un bon passage de Lauren Ervin (16 points et 10 rebonds) ramenait les Lionnes dans le match (32-32, 28è). Avant que les Niçoises n’accélèrent encore, dans le sillage d’Isabelle Stunc (11 points), pour se redonner de l’air à l’abord des dix dernières minutes (34-41).

Moment choisi par nos joueuses pour élever encore d’un cran leur agressivité. Déterminées, elles sont passées en mode « guerrières » et n’encaissaient plus rien. Et comme l’adresse revenait… Un panier au buzzer d’Evita Herminjard puis un autre à trois points de Mélanie Plust ont enflammé Mado Bonnet (41-41, 36è). Et le public restera debout jusqu’au bout d’un final haletant ! Christelle Diallo (8 points et 6 rebonds) a donné à sa formation son premier avantage du match (45-44) à 45 secondes de la fin. Avant que Jenny Fouasseau puis Alice Kunek n’assurent sur la ligne des lancers-francs.

La mission commando des Lionnes continue et prendra fin mardi 02 mai avec la finale des play-downs LFB face à Angers. La victoire est obligatoire pour décrocher le maintien. Porté par le public de Mado Bonnet ce samedi, le Lyon Basket lance de nouveau un appel à la mobilisation générale pour le soutenir dans ce dernier acte…

Statistiques

 

Ils ont dit :

Pierre Bressant : « Je suis surtout très heureux pour les filles ! Ce n’est qu’une étape par rapport à mardi, mais ce soir, elles ont vu qu’elles pouvaient gagner, qu’elles pouvaient croire en elles ! Mentalement, les filles en avaient marre de perdre, avaient l’impression que tout ce qu’elles faisaient ne servait à rien… Mais on a trouvé du positif ! J’ai vu les filles se jeter par terre, être des guerrières. Et à partir du moment où nous sommes passés devant, on savait que l’on ne serait pas rejoint. Mardi, il faudra mettre la même recette, mais avec encore plus d’épices ! C’est la vie du club qui est en jeu, je suis là pour lui rendre ce qu’il m’a donné. Le fait de jouer à domicile va nous donner des ailes. Ce soir, j’ai entendu un vrai public derrière nous. Et ça aide beaucoup !« 

Christelle Diallo : « On a retrouvé un peu de plaisir à jouer au basket, en proposant des choses collectivement. Il y a encore beaucoup de choses à corriger mais on a su rester solidaires, fortes, et on s’est battu jusqu’à la fin, sans rien lâcher. C’est le meilleur moyen de préparer mardi, on sait maintenant ce que l’on doit faire pour gagner le prochain match. »

Rachid Méziane : « On est venu sans pression, libérés mais contrairement à ce que pensaient beaucoup de gens, on n’était pas venu pour faire de la figuration et laisser le match à Lyon. On a bien maîtrisé notre sujet pendant 35 minutes, mais les cinq dernières minutes nous ont été fatales. Lyon a joué son va-tout au niveau de l’agressivité défensive, et on n’a pas su répondre. Au final, cela ne change pas grand-chose ni pour nous, ni pour Lyon. Cela promet une belle finale entre Lyon et Angers…« 

 

Prochaine rencontre à domicile (Mado Bonnet) :

Lyon vs Angers le mardi 02 mai (20h)

Calendrier des play-downs

Classement

  Equipe Pts Rencontres Init Pén Forf Déf Pénalités   Points
J G P N Arb Ent   M E D
1 CAVIGAL NICE BASKET 06 17 11 6 5 0 0 0 0 0 0 0   692 658 34
2 TARBES GESPE BIGORRE 17 11 6 5 0 0 0 0 0 0 0   788 736 52
3 SASP LYON BASKET FEMININ 16 11 5 6 0 0 0 0 0 0 0   671 733 -62
4 ANGERS – UNION FEMININE BASKET 49 16 11 5 6 0 0 0 0 0 0 0   737 761 -24
Rencontres : (J)ouées, (G)agnées, (P)erdues, (N)ulles
(Pén)alités, (Forf)ait, (Déf)aut
Points : (M)arqués, (E)ncaissés, (D)ifférence

Texte : Bastien Giffon
Crédit photo : Alexia Leduc

1 comment

  1. quillon

    J’aime bien voir les matchs de Lyon basket féminin souvent quand je peux une dose de basket à 17 h le levé de rideau + le match de l’équipe fanion ce samedi 29, 2 matchs de très bon niveau cette fois toutes les joueuses ont jouées pour gagnées ses matchs , c’est un plaisir certain pour les amoureux du basketball et les supporters de club
    et équipe 1 restera en ligue féminin. La présence du nombreux public fera le score

Commentez