Équipe Pro  |6002 mercis !

Le Lyon Basket a battu ce vendredi au Palais des Sports de Gerland le record d’affluence de la saison 2015/2016 ! Lumière sur le sport féminin était un projet ambitieux et impossible sans nos nombreux partenaires et les 6002 spectateurs venus assister à cette belle fête du sport féminin et à la victoire des Lionnes 76 à 62 face à Arras Pays d’Artois.

 

6002 spectateurs au Palais des Sports !

Merci à tout le public du Palais des Sports d’être venu encourager les Lionnes ce vendredi. Difficile d’énumérer les 6002 personnes (!) mais le club souhaite remercier :

– Les abonnés du Lyon Basket, les habitués fidèles aux Lionnes, supporters du club d’Arras, amoureux du basket féminin, amoureux du sport et tous ceux venus découvrir le basket féminin

– Les partenaires du club et de l’évènement (entreprises, institutionnels, associations) avec notamment la présence de Yann Cucherat, adjoint au Sports de la Ville de Lyon

– Les licenciés de la Ligue du Lyonnais et du Comité du Rhône

– Les clubs et (anciens) sportifs lyonnais avec notamment les membres de l’ASVEL Basket, Yohann Sangaré, Sidney Govou, Dominique Daquin, l’ASUL Handball Vaulx En Velin, l’ASUL Lyon Volley…

– Les anciennes et actuelles joueuses de l’association du FC Lyon Basket Féminin

– Les étudiants lyonnais de l’Université de Lyon et tous les scolaires de la région Auvergne – Rhône-Alpes

Les acteurs de l’évènement

Encore une fois, malheureusement, il est difficile de ne pas oublier quelqu’un dans la liste de ceux qui nous ont aidé à organiser cet évènement :

– La Ville de Lyon et la Métropole de Lyon – Grand Lyon

– Les agents et services de la Ville de Lyon et toute l’équipe du Palais des Sports de Thierry Lerebourg

– La Ligue régionale du Lyonnais et le Comité du Rhône et Métropole de Lyon de Basketball

– La Ligue féminine de Basketball

– Les entreprises  : le Groupe Serfim et son PDG Guy Mathiolon, Elior, Setreal, Confogaz, Bleu Loisirs, Celio, JC Decaux, Espace Groupe, AGG Print, Atlantic Automobiles, Ibis, La Compagnie des Images, Loca Réception, Pascal Muradian, Razel-Bec, Agamy, Gast, Zeus Sécurité, Déménagements Fontaine…

– Pour les animations : Shine’s Girls, Alexis Evans Trio, Fa Musique, Papi Lucien, Léo, DJ Fogo, Flore et Sens… et bien sûr notre chef d’orchestre, le speaker des Lionnes, Dominique Grégoire

– L’association Espoir Charcot

– Les Anciens d’ l’ASVEL Basket et Michel Scaringella

– Farid aux commandes de notre boutique

– L’Université de Lyon et tout le staff et les joueurs universitaires présents en lever de rideau

– Les officiels, arbitres, OTM, statisticiens des rencontres

– Et évidemment toute l’équipe du Lyon Basket, les joueuses, le staff sportif, les dirigeants et les bénévoles INDISPENSABLES à la réussite de la soirée !

 

Nicolas Forel (président du Lyon Basket) :  « Merci à tous ceux qui ont mouillé le maillot pour l’organisation de notre évènement. Nous sommes une jeune équipe de dirigeants qui est vraiment passionnée, qui a envie de développer le club. Ce soir ce n’était pas une opération spéciale, mais un banc d’essai qui est réussi et demain, croyez-moi, nous allons continuer à mettre en place ce genre d’évènement. »

Marina Maljkovic : « L’ambiance et tout ce qu’on a vécu aujourd’hui… Je sais que l’on parle pendant longtemps de ce genre d’évènement. Il faut se servir de cela. Une chose se confirme : Lyon aime le basket féminin, Lyon mérite d’avoir une équipe en haut de tableau et en compétition européenne. A nous de réussir notre objectif de qualification pour une coupe d’Europe mais cela ne dépend pas seulement de nous mais aussi de la Ville et tous les partenaires. J’ai vécu cela avec l’équipe nationale. C’est impressionnant qu’un club pour un match avec peu d’enjeu sportif puisse faire quelque chose comme cela. Il serait dommage après ce que l’on a vu dans cette salle de ne pas voir de réaction. Regardez les enfants, les familles, les écoles, regardez cette ambiance ! Je répète : c’est rare dans le basket féminin européen. On ne peut pas se contenter de la place actuelle du Lyon Basket en Ligue féminine. Je veux féliciter tout le monde, le président, le manager général et toutes les personnes qui l’ont aidé à organiser cet évènement et qui ont mis beaucoup d’amour, beaucoup d’énergie pour que la salle soit remplie. »

Équipe Pro  |Une belle fête et une victoire précieuse

Au-delà de la fête exceptionnelle, les Lionnes ont assuré l’essentiel au niveau sportif en s’imposant au Palais des Sports de Gerland face à Arras Pays d’Artois (76-62) et reprenant ainsi leur marche en avant en Ligue féminine.

Le contexte était évidemment particulier ce vendredi soir au Palais des Sports de Gerland. Devant 6002 spectateurs (record d’affluence de la saison 2015/2016), les Lionnes se sont imposées face aux Demoiselle d’Arras pour finir la soirée en beauté. L’essentiel est assuré même si le groupe de Marina Maljkovic aurait pu se mettre à l’abri de manière plus significative. En effet, Brooque Williams (20 points, 8 rebonds, 5 passes) et ses coéquipières ont aussi été à la hauteur de l’évènement. Les Lyonnaises, en difficulté en fin de rencontre (quart temps perdu 25 à 17) se sont heureusement employées pendant trois quart temps (59-37 à la fin du troisième) pour prendre de l’avance au score face à la lanterne rouge du championnat avec notamment l’apport des intérieures Lauren Ervin et Christelle Diallo (15 points) et de la Serbe Dajana Butulija (15 points).

La Lionne du match : Lauren Ervin

Le Palais des Sports de Gerland a pu apprécier une Lauren Ervin de gala ce vendredi ! L’intérieure américaine termine la rencontre avec 23 points à 7/13 et 15 rebonds.

Score final : 76-62

Elles ont dit :

IMG_9528 mod uneMarina Maljkovic (coach Lyon) : « Sportivement, je ne suis pas contente. Parce que nous avons un match mercredi (Basket Landes) puis samedi (Lattes Montpellier), et je pense que cela sera compliqué. Nous avons encore peu de joueuses qui ont marqué plus de 10 points. C’est un problème. Avec tout le respect que j’ai pour Arras, nous avons réussi avec difficulté a gagné face à la lanterne rouge du championnat. Il y a eu de belles choses dans la première partie du match, mais le manque de participation est inacceptable. Je ne dis que toutes les joueuses doivent marquer 25 points. Le club a mené à bien le projet de remplir cette salle, et tout le monde a apporté. Sur le parquet, tout le monde doit participer aussi. La préparation de ce match a été extrêmement difficile après la dernière journée de championnat. Maintenant, on a besoin d’une réaction générale. Après, évidemment, je félicite tout le monde pour l’organisation de l’évènement. Il faut que Lyon se souvienne de cela. Que cela serve d’exemple et que les choses changent si on veut avoir un grand club féminin dans cette ville de Lyon. Je pense que Lyon a tout pour avoir une sérieuse équipe européenne par rapport à la ville, au club et son environnement.   »

Mélanie Plust (Lyon) : « C’était juste énormissime, grandiose ! Le plus impressionnant, c’est quand on sort du vestiaire, on va sur le parquet et on a les 6000 personnes qui nous encouragent. C’est quelque chose de beau à vivre pour une joueuse. Je remercie le club pour le travail réalisé parce que c’était une belle expérience à vivre pour nous. J’ai déjà joué des matchs dans des salles comme ça, avec mon ancien club et l’équipe nationale, mais seulement 2 ou 3 fois. Le mieux c’est quand les gens viennent nous voir à la fin de la rencontre en nous demandant où on joue habituellement et en nous disant qu’ils viendront nous voir à Mado Bonnet. C’est vraiment génial. On était bien en début de match. Après, on est restées un peu sur nos acquis en deuxième mi-temps au lieu d’enfoncer le clou. On les a laissées revenir, ce qui est un peu dommage. Mais cette soirée était vraiment quelque chose de bien à vivre. J’ai adoré ! »

Cécile Piccin (coach Arras) : « C’est bien de ne pas avoir lâché. On revient mais on est fatiguées, on tourne avec peu de rotations car il nous manque des joueuses. Donc c’était très compliqué. Mais ce match, c’est une chance pour nous. C’est ce que je disais aux filles. Elles ne joueront peut-être jamais plus devant autant de personnes. En France, c’est très rare, même à l’étranger. C’est exceptionnel dans une carrière de joueuse ou pour un coach d’évoluer dans une salle comme ça. Je suis contente que l’équipe n’ait rien lâché devant 6000 personnes. C’était important. C’était une très belle expérience. Je félicite Lyon. Je sais qu’ils ont beaucoup bossé. Je sais ce que c’est d’essayer de faire venir du monde dans une salle. Chapeau à l’organisation. Il faut le faire et ils l’ont fait. Et très bien fait. Nous avons été très bien accueillis, l’équipe et les supporters. Il y avait une bonne ambiance. Je suis contente d’avoir fait partie de cette aventure. »

Alix Duchet (Arras) : « C’est sûr que c’est un match marquant et une belle occasion pour nous, pour le club d’Arras. Pour l’équipe, c’est bien parce que nous n’avons pas lâché mentalement, on s’est battues jusqu’au bout. On a montré face à 6000 personnes que même si on est dans la difficulté, on est toujours là, jusqu’à la dernière minute. C’est toujours de bonnes sensations, surtout de revenir jouer dans la région (Alix Duchet a été formée dans la Loire et le Lyonnais). Il ne faut pas oublier d’où on vient. Cela m’a fait super plaisir. »

 

Crédit photo :

Équipe Pro  |L’heure du grand rendez-vous !

Les Lionnes accueillent ce vendredi Arras Pays d’Artois Basket (20h30) au Palais des Sports de Gerland. Le club a souhaité organiser autour de la rencontre de LFB un évènement exceptionnel : Lumière sur le sport féminin. Si l’objectif de battre le record d’affluence de la saison 2015/2016 lors d’une belle fête du sport féminin reste dans toutes les têtes, l’essentiel sera bien sûr la victoire.

Les Lionnes

Les Lionnes sortent d’une déconvenue en déplacement à Nice. Il est donc essentiel de rebondir à domicile face aux Demoiselles d’Arras, dernières au classement. Ce contexte particulier avec l’organisation du match au Palais des Sports ne doit pas déconcentrer les Lionnes. L’objectif reste la victoire et l’accession en fin de saison régulière au Challenge Round. Sur le parquet, les Lionnes peuvent être impressionnantes (comme face à Villeneuve d’Ascq) comme déroutantes. Une irrégularité qui va falloir corriger dans cette dernière ligne droite de la saison. Ce vendredi, devant des milliers de spectateurs, les Lionnes devront se servir de l’ambiance pour se transcender et prendre le dessus sur leurs adversaires du soir.

L’adversaire : ARRAS PAYS D’ARTOIS BASKET

« C’est peut-être la seule fois dans notre vie qu’on jouera devant 6 000 personnes, ça devrait être un moment inoubliable. Mes joueuses n’ont pas besoin de moi pour être motivées (La Voix du Nord). » Si la coach Cécile Piccin  n’a aucun doute sur la motivation de ses joueuses au Palais des Sports, le doute persiste concernant le maintien d’Arras en Ligue féminine. L’équipe pointe à la dernière place du classement avec deux victoires pour quinze défaites. Même si mathématiquement Calais (une victoire de plus), Toulouse et Angers (deux) peuvent encore être rattrapés, Arras enchaîne les mauvaises nouvelles avec une Chatilla Van Grinsven tout juste de retour après sa blessure à la cheville et surtout la blessure de Kalis Loyd, officiellement out jusqu’à la fin de saison.

L’avis de Marina :

« C’est un rendez-vous excitant pour les joueuses. Il faut qu’elles se servent de cette ambiance. Le club prépare l’évènement et le coach prépare son match avec l’équipe, une rencontre avec quelque chose qui va nous pousser positivement parce que nous allons jouer dans une ambiance particulière. La plus grande force d’Arras, c’est son groupe qui s’entend très bien. L’équipe a eu des hauts et des bas cette saison mais ce sont de bonnes joueuses, un bon groupe qui vit bien ensemble, avec le staff et avec les supporters d’Arras. C’est comme cela que l’équipe a gagné un match important face à Nice (67-63 le 23 janvier 2016) alors qu’elle était en difficulté. Cette saison, sportivement, c’est moins bien que la saison précédente, mais humainement, il ne faut pas les sous-estimer. A aucun moment. »

Rendez-vous du weekend pour le Lyon Basket et son Centre de formation :

– Vendredi 11 mars : Lyon – Arras à 20h30
– Samedi 12 mars : Lyon Espoirs – Culoz à 17 heures
– Dimanche 13 mars : Lyon U18 Élite – Pays Voironnais à 15h30

 

Crédit photo : Michel SCARINGELLA

Dossiers  |Lumière sur le sport féminin

lyon_basket_11_mars_2016_afficheLe prochain rendez-vous à domicile des Lionnes s’annonce exceptionnel ! Le Lyon Basket a en effet décidé de délocaliser la rencontre face à Arras au Palais des Sports de Gerland le vendredi 11 mars à 20h30.

[Mise à jour]

Le Lyon Basket remet à disposition quelques places pour l’évènement Lyon Basket vs Arras : Lumière sur le sport féminin. Ces places, pour les niveaux supérieurs et inférieurs, seront en vente uniquement au guichet du Palais des Sports de Gerland à partir de 17 heures. Une dernière chance pour participer à notre évènement exceptionnel !

 

En tant qu’unique club lyonnais consacré aux sportives professionnelles, le club souhaite s’impliquer dans la mise en valeur du sport féminin de haut niveau. Quelques jours seulement après la Journée de la femme, la rencontre du Lyon Basket face à Arras a été choisie pour mettre en avant le potentiel des joueuses à travers un évènement phare et dans un environnement convivial et festif.

Le Palais des Sports de Gerland a été choisi pour accueillir jusqu’à 6000 spectateurs dans la configuration choisie. La salle s’inscrit totalement dans l’histoire des grands évènements, ayant accueilli ou accueillant encore aujourd’hui des évènements autant sportifs que festifs. Clin d’œil à l’histoire du basket local, nous avons souhaité inclure dans notre visuel une photo d’archive prise lors de la rencontre ASVEL/Kaunas en 1985, en souvenir de ces légendaires rencontres jouées dans le Palais des Sports.

Plus d’informations à venir sur notre page Évènement Facebook !

– 17h00 : Ouverture des portes du Palais des sports de Lyon
– 17h30 : Match sélection féminine
– 18h30 : Match sélection masculine

Une sélection de joueuses et de joueurs de l’Université de Lyon (Université Claude Bernard Lyon 1, INSA Lyon, UNIVERSITÉ JEAN MOULIN LYON 3) testeront les paniers du Palais des Sports avant les professionnelles !

ANIMATIONS :

-Mini-concert avant, pendant et après la rencontre LFB
-Mise à l’honneur de la légende du basket français, Alain Gilles, avec l’exposition revenant sur ses exploits sportifs à retrouver dans les couloirs du Palais des Sports
-Mise en lumière de notre partenaire citoyen, le Collectif Solidarité Charcot
Voiture à gagner pendant la soirée (Opel Corsa d’une valeur de 14 000 euros), animation public
-Distribution de cadeaux tout au long de la soirée
-Pom Pom girls / mascotte / speaker

 

– Tribunes inférieures

Plein tarif : 10 euros

Tarif réduit : 6 euros

Places VIP : 30 euros (nous contacter)

– Tribunes supérieures

Plein tarif : 5 euros

Tarif réduit : 2 euros

 

 

Gratuit pour les moins de 12 ans accompagnés par un adulte

 

Équipe Pro  |LFB (J5) : Les Lionnes se relancent à Arras

Après sa défaite à domicile face à Nice la semaine dernière, Lyon Basket se relance avec une probante victoire contre Arras Pays d’Artois Basket (72-57). Les Lionnes ont dominé les Demoiselles, leur infligeant une cinquième défaite consécutive. De quoi regagner en confiance avant le tour de Coupe de France face à Tarbes et la réception du BLMA.

Au bout de 30 secondes, Lyon mène au score… et reste en pôle position jusqu’au coup de sifflet final. Cela devient une habitude, c’est de nouveau Latoya Williams (21 points, 10 rebonds, 3 interceptions) qui met son équipe sur de bons rails dans le premier quart temps. Associée à Lauren Ervin (16 points, 13 rebonds, 3 interceptions), elle permet au secteur intérieur de dominer et d’engranger des points, compensant le nouveau manque d’adresse à l’extérieur (5/28 à trois points au final). Lyon a une légère avance à la fin du quart temps : 16-11.

Si les Lyonnaises ont bien entamé la rencontre, elles l’ont surtout bien maîtrisée, de bout en bout. Elles profitent dans ce deuxième quart temps de chaque balle perdue par les Demoiselles (22 points sur balles perdues) pour asseoir leur domination. Mélanie Plust à trois points offre 10 points d’avance à son équipe. Les Lionnes ne relâchent pas au niveau de l’intensité défensive, à l’image de la Serbe Milica Dabovic, qui a effectué un match très complet contre Arras : 5 points, 5 rebonds, 5 passes décisives, 5 interceptions.

+9 à la pause pour Les Lionnes (34-25)

Les Lionnes sortent du vestiaire déterminées à décrocher la victoire. Au début du quart temps, l’écart est le plus grand de la rencontre : +15 (44-29). Malgré les quelques coups d’éclat de Brooque Williams (10 points, 4 rebonds), Lyon tient la baraque. Migna Touré confirme sa montée en puissance avec un bon passage dans ce troisième quart temps, empêchant les locales de revenir. L’ex-Arrageoise, en confiance, compile dans la rencontre 12 points et 3 interceptions.

En fin de rencontre, pas de panique chez les Lyonnaises qui gèrent leur avance conservée en fin de troisième quart temps (48-38). En contrôle. Pressées et agressées sur leurs montées de balles, les Arrageoises déjouent (30 ballons perdus au final). Le secteur intérieur lyonnais brille là où il avait pêché contre Nice la semaine dernière : il contrôle le rebond et notamment offensivement avec 23 prises, et ce malgré les efforts de Chatilla Van Grinsven (6 points, 11 rebonds). En fin de rencontre, Mélanie Plust et Yurena Diaz scellent la rencontre avec leurs shoots longue distance et les Lionnes décrochent, une nouvelle fois à l’extérieur, leur deuxième victoire de la saison.

Score final : 57-72

 

Elles ont dit :

Marina Maljkovic (coach Lyon) : « C’était un match important et on a mérité cette victoire. On a contrôlé la rencontre du début jusqu’à la fin. Et c’est quelque chose de très important : jouer pendant 40 minutes. On a fait ce qu’il faut faire, maintenant il faut s’accrocher à cette victoire, en plus à l’extérieur, et continuer de gagner. Je veux vraiment que l’équipe s’accroche à ça. Les filles doivent se servir de cette rencontre. C’est important que tout le monde apporte sa petite signature à chaque match. Lors de nos victoires, toutes les joueuses ont contribué. C’est ce qui fait la force de toutes les équipes. Ce soir, Arras nous a parfois rattrapés mais on a tenu bon. Nous avons dominé au rebond et par rapport au match contre Nice, je pense que nous avons appris une leçon et j’espère que cela va durer. Maintenant il faut enchaîner ! On est fin octobre, on veut maintenant vraiment rentrer dans une série de victoires. »

Cécile Piccin (coach Arras) : « J’espérais vraiment battre Lyon, une équipe à notre portée. Sur ce match et les trois suivants, je visais trois victoires. Notre joker est grillé. Il n’y a pas le feu. Nous savions depuis le début que cette saison serait une opération commando. Lyon a été agressif pendant 40 minutes et nous, on n’est pas assez dur, Lyon prend 23 rebonds offensifs et on perd 30 ballons. Des filles se sont battues et d’autres sont trop frêles. »

Crédit photo : Pierre Bethermin

Équipe Pro  |Une question de confiance

Après trois défaites pour une seule victoire depuis le début de championnat, les Lionnes doivent rapidement emmagasiner de la confiance et des victoires. Une réaction est donc attendue samedi à Arras (20h), contre une équipe à ne pas sous-estimer mais jusqu’à présent fébrile, sans aucune victoire au compteur.

Les Lionnes

Après une victoire probante à l’extérieur face à Nantes Rezé, Lyon Basket a chuté de nouveau la semaine dernière à domicile, face au Cavigal Nice Basket (67-79). Face aux joueuses, et notamment à l’impressionnant cinq majeur de Rachid Méziane, les Lionnes ont péché par maladresse (37% à 2 points) et au niveau du rebond (32 contre 47 pour Nice). Les joueuses de Marina Maljkovic doivent plus prendre leurs responsabilités et gagner en confiance. « Je veux que les joueuses croient en elles pendant le match, comme moi je crois en elles », explique la coach franco-serbe. Le potentiel est là, l’état d’esprit aussi. Il ne manque donc que peu de choses pour effacer ce début de saison compliqué face à des équipes de haut de tableau.

12038729_10153332258524620_772077979689525635_oL’adversaire : ARRAS PAYS D’ARTOIS

Les Lionnes affrontent à la Halle des Sports d’Arras des Demoiselles en difficulté en ce début de saison. Nice, Nantes Rezé, Lattes Montpellier et Angers la semaine dernière : Arras affiche un bilan de quatre défaites pour autant de rencontres. La défense des joueuses de Cécile Piccin n’est notamment pas encore totalement en place (avant-dernière équipe du championnat aux points encaissés). L’équipe d’Arras n’est cependant pas passée loin de sa première victoire la semaine dernière contre Angers (60-71) avec notamment une belle prestation de l’ailière Chatilla Van Grinsven (14 points et 11 rebonds) alors que l’Américaine Brooque Williams (13 points et 7 rebonds) a signé sa meilleure feuille de statistiques depuis le début de saison.

L’œil de Marina Maljkovic

« Nous avons connu avec Arras un peu près le même début de saison. Je ne les sous-estime pas. Il y a dans cette équipe de très bonnes joueuses : Brooque Williams, l’une des joueuses les plus rapides de la Ligue ; Kalis Lloyd que l’on connait bien, qui a vraiment marqué la dernière saison avec Tarbes ; Chatilla Van Grinsven, Stephany Skrba… Des talents qu’on ne peut pas sous-estimer. C’est un duel entre deux équipes qui cherchent désespérément la victoire. Aucun match n’est facile, mais encore moins dans ces conditions. On a eu un début de saison très compliqué, on a joué le haut de tableau. Villeneuve d’Ascq et Nice sont aux deux premières places. Nantes Rezé est 5e et Bourges a un match de retard. Je veux que les joueuses comprennent qu’il faut qu’elles doivent jouer sans retenue. Ce n’est pas qu’elles ne font pas les choses comme il le faut, mais elles doivent tout lâcher sur le terrain. Il faut qu’elles prennent leurs responsabilités sur le terrain, appliquer leur jeu comme elles le font à l’entraînement. Moi j’ai totalement confiance en elles. Ce sont de bonnes personnes, de bonnes joueuses. On travaille bien, elles font ce qu’il faut pour avancer. Je veux que les joueuses croient en elles pendant le match, comme moi je crois en elles. »

Rendez-vous du weekend pour le Lyon Basket et son Centre de formation :

– Samedi 24 octobre : Arras – Lyon à 20h00
– Pas de rencontre de programmée pour le Centre de formation, au repos !

 

Crédit Photo : Jérôme Le Bris  + Bellenger-Lecocq/IS/FFBB