Formation  |9/10 janvier – Le weekend du Centre de formation

Les Espoirs du Centre de formation du Lyon Basket se sont imposées samedi dernier face à l’Olympique Sannois Saint-Gratien Basket 71 à 62. Un début d’année parfait, avec cette première victoire à l’extérieur depuis que l’équipe est en Nationale 1.

NF1

Olympique Sannois Saint-Gratien Basket – Lyon Espoirs : 62 à 71

« Au-delà de la victoire, c’est la manière qui est intéressante », explique Fred Berger. Si les Espoirs ont moyennement attaqué la rencontre, elles ont été capables de se remettre dans le match, notamment grâce à l’apport des joueuses sortant du banc. « On fait un deuxième quart temps où on reprend un léger éclat mais on revient à deux points à la mi-temps. » Finalement, après un troisième quart temps au coude à coude, Lyon prend l’avantage pour la première fois de la rencontre dans le dernier acte. Une fois devant, les Lionnes conserve la pole position, jusqu’à prendre 12 points d’avance à 1’30 de la fin.

Le collectif a fait la différence en fin de rencontre, chaque joueuse ayant contribué au résultat final, malgré l’absence d’Evita Herminjard, Alizée Girardet et Axelle Rousseau (en déplacement avec l’équipe pro). Des joueuses qui étaient aussi physiquement prêtes aux duels, leur défense n’encaissant que 62 points, un nombre honorable à l’extérieur. Ce match complet des Lyonnaises va logiquement beaucoup apporter moralement mais c’est surtout la concrétisation des efforts depuis la reprise le 2 janvier, mais aussi de tous les efforts collectifs sur le mois de décembre. « Le mois dernier, elles ont fait de réels efforts pour être ensemble, jouer ensemble, penser à l’équipe avant de penser à elles », confirme le responsable du Centre de formation.

Cette victoire, la première à l’extérieur en NF1 (les 7 victoires de 2014/2015 ont été décrochées à domicile), comme les courtes défaites à Culoz ou au Creusot, sont autant de signes positifs concernant la progression des joueuses mentalement, notamment dans l’approche des matchs. Si quelques possessions auraient pu être mieux gérées face à l’OSSG, le coach est tout de même satisfait : « Par rapport à notre évolution et par rapport à ce que l’on faisait, c’est mieux. C’est une victoire qui fait du bien. Il faut s’inspirer de cela. C’est en tout cas un bon départ pour 2016. »

Prochaine rencontre de championnat :

A Mado Bonnet contre AS Villeurbanne – Samedi 16 janvier – 17h00

Avant la trêve, les Espoirs avaient affronté l’AS Villeurbanne en demi-finale de la Coupe de la Ligue du Lyonnais.

 

NF1 U18 ÉLITE GROUPE A

Lyon U18

Les 32e de finale de la Coupe de France U17 féminine se déroulaient le weekend dernier. Le Centre de formation lyonnais était directement qualifié pour le prochain tour, en tant que vainqueur de la Coupe de France U17 2015.

Prochaine rencontre :

Au Pays Voironnais – Dimanche 17 janvier – 15h30

Crédit photo : Paul Chabrier

Formation  |Fred Berger : « Evoluer à notre meilleur niveau »

Après la demi-finale de la Coupe de la Ligue du Lyonnais face à l’AS Villeurbanne (défaite 58-64), Fred Berger, responsable du Centre de formation, évoque la rencontre et dresse un premier bilan de la saison des équipes évoluant en NF1 et en U18 Élite.

10557643_10153514634827795_8349735811148961644_oAu vu de la physionomie du match, cette défaite aux portes de la finale est-elle une déception ?

C’est forcément une déception. Une déception avec des regrets, parce que nous sommes pleinement dans le mach. Jusqu’aux cinq dernières minutes, nous sommes avec elles, avec des séquences où nous sommes à +1 ou +2. Dans le quatrième quart-temps, nous sommes bien, mais nous prenons un tir à trois points de Carla Blatrie et nous enchaînons avec une petite séquence défavorable… Donc oui, par rapport au résultat, c’est une déception. Après, il y a bon nombre de points de satisfaction. Justement d’avoir pu tenir, d’avoir été en capacité d’être à leur niveau pendant toute la rencontre. Après le jeu des fautes, des défenses en peu plus hautes et agressives, nous sommes à 10 points à une minute de la fin pour finalement revenir à six. Six points, cela reflète l’écart du match et c’était aussi l’écart à la mi-temps (29-35). Nous nous sommes plutôt libérés en deuxième mi-temps. Nous étions plus engagés et plus agressifs, plus dans le respect de ce que l’on a souhaité faire. Nous n’encaissons que 29 points dans la seconde mi-temps, mais trop en première. Nous n’avons pas assez respecté notre stratégie défensive en première mi-temps.

Et perdu aussi beaucoup de ballons…

C’est sûr que 31 ballons perdus, ça commence à faire. Surtout que quelques-uns sont pleinement défavorables (27 points encaissés après balles perdus). Cela fait beaucoup. Mais il ne faut pas oublier que sur ce match, Clarisse (Legrand) et Johanna (Muzet) reviennent de blessure, Evita (Herminjard) et Axelle (Rousseau) sont avec le groupe pro. Mais notre performance est trop en dents de scie. Il faudrait que l’on soit plus régulier que ça. Je n’ai pas l’impression que nous jouons de la même manière lorsque nous sommes à +1 ou lorsque nous sommes derrière. On est plutôt une équipe qui aime courir après le score. Ce qui est embêtant, c’est que les performances de chacune n’ont pas été pleinement optimisées ce samedi. Chacune n’a pas été au maximum de son potentiel. Contre Sainte-Savine, tout le monde a été à son meilleur niveau, aujourd’hui ce n’était pas le cas.

Quel bilan peux-tu tirer de l’équipe Espoirs en Nationale 1 alors qu’il ne reste qu’un match aller ?

12391132_10153514635717795_831813971891156013_nL’équipe est en train de se composer. Sur le terrain, des affinités et des habitudes sont en train de se créer. Je retiens aussi la performance des plus jeunes et le fait que certaines évoluent avec l’équipe professionnelle. Cela permet aussi à certaines plus jeunes joueuses d’évoluer avec l’équipe Espoirs. Et c’est une excellence chose pour elles.

Parlons un peu de l’équipe U18 Élite qui rejoint début 2016 le groupe A de la phase 2 en terminant première de sa poule en phase 1. 

L’important avec les U18, c’est d’évoluer à notre meilleur niveau. Effectivement, nous évoluerons à notre niveau en deuxième partie de saison. J’ai vu des progrès collectifs et des progrès individuels. De jeunes joueuses qui commencent à prendre leurs marques et leurs responsabilités. On avance. Patiemment. Cela se construit. C’est une vraie satisfaction défensive sur les derniers matchs. Ce projet défensif est globalement en train de prendre forme. Nous sommes dans ce que l’on souhaitait. Je nous ai trouvé assez bien, assez vite. Nous avons pourtant beaucoup changé l’équipe avec six nouvelles joueuses. Mais nous avons été assez opérationnel à la Toussaint, c’est assez tôt. Maintenant, toutes les joueuses n’ont pas encore franchi toutes les étapes que l’on souhaiterait.

Quel est l’objectif avec ce groupe U18?

Nous devons continuer d’avancer dans le projet individuel et collectif. Aujourd’hui, c’est une petite fierté : l’équipe termine première défense et première attaque de la poule. Ce qui signifie que nous sommes dans le vrai. Nous avons les équipes de France en point de mire. Il faut continuer de travailler par rapport à ça.

Crédit photo : Roland Douarre + Jérôme Le Bris