Équipe Pro  |Marina Maljkovic : « Je ne retiens que les bonnes choses »

MARINA MOD

L’histoire commune s’arrête aujourd’hui entre le Lyon Basket et Marina Maljkovic après trois saisons. Encore sous contrat pour la saison 2016/2017, Marina a décidé de se lancer dans un nouveau challenge sportif. En pleine préparation pour les Jeux Olympiques de Rio, la coach de l’équipe nationale serbe revient sur son expérience lyonnaise.

Que retiens-tu de ces trois années au Lyon Basket ?

Je ne retiens que des bonnes choses, beaucoup d’amitiés et d’attachement à cette ville dans laquelle je n’avais pas eu l’occasion de séjourner par le passé, lors de mes passages en France. Je garde en tête le sensationnel exploit la première saison (2013/2014). Une année extrêmement difficile avec, à la clé, le titre au Challenge Round et une qualification pour la Coupe d’Europe. La deuxième année a été dure mais la troisième bien meilleure. J’ai un petit regret concernant la non-qualification européenne cette saison, même si je pense que ce n’était, de toute façon, pas le moment idéal pour la structure d’accéder à l’EuroCup.

Tu as aussi pendant ces trois saisons fait beaucoup de rencontres…

Je retiens notamment toutes les joueuses que j’ai amené à rejoindre le club comme Latoya Williams, MVP de la saison 2015/2016 ou encore Lauren Ervin qui a signé de nouveau pour le Lyon Basket et qui a rejoint le club l’année dernière alors qu’elle avait énormément de propositions. Je suis aussi satisfaite d’avoir fait venir de jeunes joueuses françaises comme Christelle Diallo et Esther Niamke qui font toujours partie de l’effectif, ou encore Migna Touré sur cette dernière saison. Et bien sûr, l’arrivée des joueuses de l’équipe nationale serbe, qui ont fait parler de Lyon partout dans le Monde. Elles ont contribué à la visibilité du club en rejoignant Lyon.

En arrivant à Lyon, j’ai voulu encore plus travailler avec les jeunes du Centre de formation. Je suis contente de l’avoir fait. Avant mon arrivée, elles n’avaient pas vraiment l’occasion de jouer avec l’équipe professionnelle. J’en suis vraiment très fière. Beaucoup de jeunes joueuses ont été appelées en équipe de France ou Suisse et je pense que c’est notamment dû à leur présence en équipe professionnelle sur les trois dernières années. J’avais annoncé que je ne voulais pas travailler sans les jeunes et je suis très contente que le club m’ait suivi dans cette démarche et qu’en toute logique, les jeunes fassent aujourd’hui, plus que jamais, partie intégrante de ce club.

C’est aussi avec un grand plaisir que j’ai participé aux interventions pour les partenaires, en rencontrant les entreprises actrices de la vie lyonnaise. Ces trois années ont été une importante partie de ma vie, avec un dévouement particulier auprès du public et des professionnels. Je me suis beaucoup investie, avec plaisir, dans tous les aspects du club.

Quelle est la raison de cette fin de collaboration ?

J’ai beaucoup d’amis à Lyon : les personnes du club, dans la sphère sportive de la ville ou en dehors du sport. C’est un attachement qui restera particulier. Mais il était temps… Trois années dans le sport, c’est une longue période. Il me faut un autre challenge sportif, c’était le moment. Je n’ai pas de regret par rapport à tout ce que j’ai donné au club, sur et en dehors du terrain. J’ai toujours considéré Lyon comme ma famille.

 

Le Lyon Basket remercie Marina Maljkovic et Milos Paden pour leur investissement et leur  souhaite bonne continuation dans leurs nouveaux challenges, avec l’équipe nationale de Serbie qualifiée pour les Jeux Olympiques de Rio, ainsi que dans leur prochain club.

 

Crédit photo : Pascal Muradian

Équipe Pro  |Fin de saison pour les Lionnes

IMG_9773MOD

Les Lionnes se sont inclinées une nouvelle fois face à Basket Landes (83-72) et sont ainsi éliminées du Challenge Round de la Ligue féminine. Le Lyon Basket est à présent tourné vers l’avenir avec la préparation de la saison prochaine.

Basket Landes avait déjà fait un grand pas vers la qualification pour la finale du Challenge Round après sa victoire sans contestation ce mardi à Mado Bonnet. Cette nouvelle confrontation entre les deux équipes a été plus équilibrée même si, une nouvelle fois, les Landaises se sont imposées avec détermination.

Basket Landes a commencé fort la rencontre (27 points dans le premier quart temps) profitant des largesses défensives des Lionnes. Mais les deux équipes ont commis quelques erreurs et c’est Lyon et Dajana Butulija (20 points dont 4/8 à trois-points) qui en ont profité pour revenir dans le match.

Après la pause, Esther Niamké a montré la voie avec deux paniers à trois-points bien sentis. La capitaine terminera la rencontre avec 19 points à 7/8 (dont 4/5 à trois-points !). Finalement, grâce à son adresse longue distance (52% sur la rencontre), Lyon n’a compté que six points de retard sur Basket Landes avant le dernier quart temps.

Mais Miranda Ayim (20 points à 8/14) et l’ancienne Lionne Alexia Plagnard (11 points et 7 passes décisives) ont rapidement redonné de l’air aux Landaises dans le dernier acte. Les Lionnes se sont accrochées mais Julie Barennes a finalement scellé le sort de la rencontre en compilant 7 points consécutifs. Basket Landes s’est ainsi qualifié pour la finale du Challenge Round et affrontera Nantes Rezé ou Nice (belle entre les deux équipes samedi à Nice).

Score final : 83-72

Ils ont dit :

Marina Maljkovic (coach Lyon) : « Finalement, on s’est pas mal battu avec tous nos soucis et contre cette grande équipe de Basket Landes. Avant ce duel, j’avais déjà dit combien je respecte Basket Landes, leur organisation et tout ce qu’ils font chaque année, et ce qu’ils vont faire l’année prochaine. C’est une des plus sérieuses équipes du championnat. Même quand ils ont des baisses, cela reste une très bonne équipe, et c’est pas un club nouveau qui pourra les bouger aussi facilement. Nous , on a eu des problèmes les deux derniers mois et cette fin de saison est tout à fait logique. »

Olivier Lafargue  (coach Basket Landes) : « On a eu du mal à rentrer dans la rencontre, du mal à enchaîner aussi, mais il ne faut pas oublier que pour nous, c’était le 44 ou 45ème match de la saison. On est très satisfaits. L’important, c’était de gagner et de nous qualifier pour l’Eurocoupe, c’était notre priorité et l’objectif qu’on nous avait fixé en début d’année. On va pouvoir récupérer un peu pour essayer d’aller chercher quelque chose la semaine prochaine. »

Anaïs Le Gluher Cano : « Travail accompli. En se qualifiant pour la finale, nous sommes assurés d’avoir un ticket pour l’Eurocoupe l’année prochaine. On avait assuré en faisant un bon match à l’aller, un peu moins ce soir car on était un peu fatiguées. C’était pas un match avec beaucoup d’intensité, mais on voulait gagner en deux matchs pour avoir un peu plus de repos. On ne sait pas trop où on va aller, ni si on aura l’avantage du terrain ou pas… J’ai pas de préférence par rapport à l’équipe, mais je préfèrerais Nantes, à cause du déplacement et de l’avantage du terrain. »

Source réactions d’après-match : Basket Landes

Crédit photo :  Lyon Basket 

 

Équipe Pro  |Les Lionnes dos au mur

IMG_9749MOD

Le Lyon Basket n’a pas d’autre choix que de gagner à Mont-de-Marsan ce jeudi (20 heures) pour décrocher la belle en demi-finale du Challenge Round. Après la lourde défaite de mardi à Mado Bonnet (58-76), il faudra beaucoup de courage et de fierté aux Lionnes pour vaincre cette belle équipe de Basket Landes.

Les Lionnes

Oui, à Mado Bonnet, il n’y a pas eu photo. Oui, les chances de gagner par deux fois en terre landaise sont minces. Pourtant, tout reste possible dans cette demi-finale du Challenge Round. Car ainsi fonctionne le sport. Avec ses surprises. Ses « upsets ». A l’image du match des Lionnes, héroïques face à Villeneuve d’Ascq au  mois de janvier (93-81 après prolongation). Un staff expérimenté, des joueuses serbes championnes d’Europe, deux intérieures américaines dans le Top 4 des meilleures joueuses étrangères de LFB, des joueuses françaises déterminées à bien terminer cette saison 2015/2016… Oui, avec fierté, les Lionnes peuvent renverser la tendance.

11999702_10153329492599620_557238648734220557_o

L’adversaire : BASKET LANDES

Les Landaises ont été impressionnantes à Mado Bonnet. Collectivement déjà, mais aussi individuellement dans les duels et en dominant au rebond (43 contre 31 pour les Lionnes). Et cela, alors qu’Olivier Lafargue a dû composer sans Gunta Basko-Melnbarde et Marie-Michelle Milapie. Ainsi, les Landaises n’auront qu’à réitérer la même performance à domicile, portées par leur bouillant public. Après une large victoire en demi-finale aller, l’erreur serait de prendre cette qualification pour la finale du Challenge Round comme acquise, avant même ce retour à Mont-de-Marsan. Mais la suffisance n’est pas vraiment le genre de la maison landaise.

 

Programme du Challenge Round

Demi-finales

Aller le lundi 2 mai à 20h00
Nantes Rezé (8) – Nice (5) : 77-78

Aller le mardi 3 mai à 20h00
Lyon (7) – Basket Landes (6) : 58-76

Retour le jeudi 5 mai à 20h00
Nice (5) – Nantes Rezé (8)
Basket Landes (6) – Lyon (7)

Belle(s) éventuelle(s) le samedi 7 mai à 20h00

 

 

Crédit photo : Bellenger / IS / FFBB

Équipe Pro  |Une demie à sens unique

IMG_9755MOD

Les Lionnes se sont inclinées lourdement face à Basket Landes en demi-finale aller du Challenge Round. Le score est sans appel (58-76). Face à des Landaises impressionnantes de facilité, le Lyon Basket n’avait pas les armes pour lutter. Pour espérer accéder à la finale, il faudra réaliser un exploit : gagner par deux fois à Mont-de-Marsan. Les Lionnes devront se surpasser. Demi-finale retour programmée jeudi.

+14. Le score à la fin du premier quart temps ne laisse rien présager de bon (11-25). Dès l’entame de la rencontre, les joueuses d’Olivier Lafargue annoncent la couleur : elles sont venues à Lyon déterminées à repartir avec la victoire. Iva Sliskovic a déjà inscrit 10 points (elle termine la rencontre avec 14 points et 12 rebonds) et les Landaises sont bien en place défensivement, et ne gâchent presque rien offensivement (61 % de réussite aux tirs). La tâche s’annonce déjà très compliquée pour les Lionnes. Dominées à l’intérieur, où l’équipe de Marina Maljkovic a tant excellé cette saison, le Lyon Basket n’a pas trouvé les solutions pour revenir à hauteur de Basket Landes, dominant aussi le rebond (43 rebonds contre 31 pour Lyon).

IMG_9773MODBien au contraire, les Landaises de Miranda Ayim (18 points et 11 rebonds) ont continué à maîtriser la rencontre jusqu’à la fin. Les Lyonnaises ont bien essayé de réagir dans le deuxième quart temps par Migna Touré (9 points, 6 rebonds, 6 passes décisives) en réduisant l’écart. Mais étouffées par le pressing de leurs adversaires du soir, les Lionnes n’ont jamais réellement réussi à trouver leur rythme en attaque. Basket Landes, avec un collectif impressionnant de facilité, a ainsi pu accroître son avance (+27 dans le troisième quart temps) pour se mettre rapidement à l’abri d’un retour lyonnais. La traction arrière landaise, avec l’ancienne Lionne Alexia Plagnard (13 points) et Carmen Guzman (13 points), enfoncent le clou dans le quatrième quart temps. C’est une équipe de playoffs que Lyon a rencontré mardi soir à Mado Bonnet. Déjà vainqueur des deux rencontres de saison régulière, Basket Landes a de nouveau dominé le Lyon Basket, en prenant une grosse option pour accéder à la finale du Challenge Round.

 

Score final : 58-76

Ils ont dit :

Marina Maljkovic (coach Lyon) : « Pas de surprise pour moi, le grand favori c’est Basket Landes. C’est une équipe que je respecte énormément, l’une des plus sérieuses en France, et ce depuis des années. Là-bas, cela va être très compliqué avec l’ambiance… Tu ne peux pas gagner contre une équipe à qui tu laisses 43 rebonds. Miranda Ayim nous a encore « tués » aujourd’hui pour la troisième fois de la saison. Sliskovic pareil. On ne peut pas tenir nos duels en un-contre-un. Ce sont des extraterrestres par rapport à nous, par rapport à la qualité des joueuses. On a essayé et on a eu des résultats avec la zone dans les 20 dernières minutes mais cela ne peut pas suffire pour battre une équipe comme Basket Landes. »

Olivier Lafargue  (coach Basket Landes) : « C’est jamais facile contre Lyon parce qu’elles sont toujours capables de remonter, de réagir même si menées au score. Elles ont été très adroites d’ailleurs en fin de match alors que nous, on a perdu un peu notre rythme. Sur des situations avec Williams ou Diallo, elles peuvent faire mal. Nous, on a fait un travail remarquable sur les 25 premières minutes, on a été intelligents, intéressants dans ce qu’on a pu proposer. Dans l’aspect défensif aussi. Après, on a fait pas mal d’erreurs aussi sur les shoots ouverts qu’elles ont mis. On sait qu’on ne peut pas se reposer face à une équipe comme Lyon. Malgré tout, ce qui est bien, c’est qu’on ne s’est pas fait peur après avoir fait 25 premières minutes vraiment excellentes. Je connais trop toutes ces joueuses, Marina, Lyon : je sais bien que derrière, c’est une équipe qui réagit tout le temps et on a eu énormément de mal à gagner chez nous. On a fait une partie du travail. C’est satisfaisant qu’on gagne la bataille du rebond. Je suis très content. La moitié du travail est fait, il reste la deuxième moitié à faire. Ce n’est pas terminé encore.  »

Crédit photo :  Lyon Basket 

 

Équipe Pro  |Les Lionnes face au Challenge

IMG_0174MOD

Le Lyon Basket passe aux choses sérieuses avec cette première demi-finale du Challenge Round face à Basket Landes. L’enjeu est de taille pour les deux équipes qui devront se qualifier pour la finale afin de décrocher un billet européen pour la saison 2016/2017.

Les Lionnes

Les Lionnes, qualifiées pour le Challenge Round depuis plusieurs semaines ont pu se concentrer sur la préparation de cette phase finale. Mais le Lyon Basket ne s’est pas rassuré dans cette dernière ligne droite de la saison régulière en s’inclinant par deux fois lors des deux derniers matchs : face à Charleville-Mézières (72-75) et le Hainaut Basket (61-66). Mais les Lyonnaises l’ont démontré cette saison : elles ont du caractère et peuvent être irrésistibles lorsque tout le monde s’implique et que le collectif rehausse son niveau défensif. « Ce sera deux rencontres difficiles, il faut s’attendre à un vrai combat. Lyon c’est la dureté défensive, de l’agressivité. Il faudra être prêt dans les têtes et dans les corps », confirme  Olivier Lafargue (Sud Ouest). La victoire est en tout cas primordiale pour les Lionnes, qui savent à quel point il est difficile de s’imposer du côté de Mont-de-Marsan. Le challenge est grand mais comme le précise Latoya Williams (MVP étrangère de LFB) : « Basket Landes est une très forte équipe, mais nous pouvons le faire ! »

11999702_10153329492599620_557238648734220557_oL’adversaire : BASKET LANDES

Basket Landes a terminé la saison régulière à la sixième place du championnat. Après deux demi-finales en playoffs LFB, les Landaises retrouvent cette saison le Challenge Round après avoir laissé beaucoup d’énergie dans leur (bonne) campagne européenne. Basket Landes a en effet atteint une demi-finale historique en Eurocoupe. « C’est conforme aux attentes, l’objectif assigné était de s’installer dans le Top 6. On peut cependant regretter de manquer les playoffs pour une ou deux rencontre manquées dans la saison, mais l’essentiel est acquis », souligne l’entraîneur Olivier Lafargue pour le journal Sud Ouest.

L’avis de Marina :

« Parmi les équipes qualifiées pour le Challenge Round, on joue contre la plus difficile. On sait tous comme il est compliqué d’aller jouer à Basket Landes. Maintenant, c’est comme ça, on doit jouer et s’imposer. Il faut gagner à domicile aussi pour remercier notre public pour leur présence tout au long de la saison. Au jour d’aujourd’hui, je pense d’un côté que cela serait un exploit que Lyon gagne face à Basket Landes. D’un autre côté, on peut gagner ! Tout est possible, on a cette capacité à pouvoir s’imposer mardi. Les fins de saisons sont toujours compliquées, surtout celle-là car elle est très longue, mais il faut se surpasser, aller chercher cette énergie pour gagner ce match. »

 

Programme du Challenge Round

Demi-finales

Aller le lundi 2 mai à 20h00
Nantes Rezé (8) – Nice (5) : 77-78

Aller le mardi 3 mai à 20h00
Lyon (7) – Basket Landes (6)

Retour le jeudi 5 mai à 20h00
Nice (5) – Nantes Rezé (8)
Basket Landes (6) – Lyon (7)

Belle(s) éventuelle(s) le samedi 7 mai à 20h00

 

 

Crédit photo : Bellenger / IS / FFBB

Équipe Pro  |Verdict en LFB !

IMG_0162 MOD

Fin de la saison régulière en Ligue féminine ! Malgré leur défaite mardi soir face au Hainaut Basket (66-61), les Lionnes conservent leur septième place. Prochain rendez-vous le mardi 3 mai (20 heures) à Mado Bonnet pour la demi-finale du Challenge Round face à Basket Landes.

Peu importe le résultat de cette rencontre, le Lyon Basket était assuré de terminer à la septième place au classement final de la LFB et donc assuré de sa qualification pour le Challenge Round. C’est le Hainaut Basket qui, mardi soir, a réalisé la meilleur entame de match (12-25 après 10 minutes). Et même si les Lionnes ont bien réagi dans la deuxième période (11-20), elles n’ont jamais réussi à repasser devant le SAHB et se sont inclinées à quelques encablures, 61 à 66. La Serbe Dajana Butulija termine la rencontre avec 18 points (7/15), 5 rebonds et 3 passes décisives. Lauren Ervin a compilé 9 points et… 18 rebonds !

Score final : 66-61

Programme du Challenge Round

Le Lyon Basket retrouvera Basket Landes en demi-finale de Challenge Round (20 heures à Mado Bonnet) : Billetterie

Demi-finales*

Aller le mardi 3 mai à 20h00
Nantes Rezé (8) – Nice (5)
Lyon (7) – Basket Landes (6)

Retour le jeudi 5 mai à 20h00
Nice (5) – Nantes Rezé (8)
Basket Landes (6) – Lyon (7)

Belle(s) éventuelle(s) le samedi 7 mai à 20h00
Chez le mieux classé à l’issue de la saison régulière.

*dates et horaires sous réserve de modification ultérieure

Finale

Aller : mardi 10 mai à 20h00
Retour : jeudi 12 mai à 20h00
Belle éventuelle : samedi 14 mai à 20h00

Le match retour et la belle éventuelle se déroulent chez le mieux classé à l’issue de la saison régulière.

 

Programme des playoffs

Demi-finales (horaires à déterminer)

Aller le mercredi 4 mai
Villeneuve d’Ascq (3) – Bourges (2)
Charleville-Mézières (4) – Lattes Montpellier (1)

Retour le vendredi 6 mai
Bourges (2) – Villeneuve d’Ascq (3)
Lattes Montpellier (1) – Charleville-Mézières (4)

Belle(s) éventuelle(s) le dimanche 8 mai
Chez le mieux classé à l’issue de la saison régulière.

Finale / En direct et en intégralité sur Ma Chaîne Sport

Aller : mercredi 11 mai à 20h30
Retour : vendredi 13 mai à 19h00
Belle éventuelle : dimanche 15 mai à 20h00

Le match retour et la belle éventuelle se déroulent chez le mieux classé à l’issue de la saison régulière.

Crédit photo :  Lyon Basket 

 

Équipe Pro  |L’avant demi-finale

IMG_0041mod

Qualifié pour le Challenge Round, le Lyon Basket devra attendre la fin de cette dernière journée de saison régulière pour savoir qui de Nice, Charleville-Mézières ou Basket Landes sera leur adversaire en demi-finale (aller le mardi 3 mai à Mado Bonnet). Face au Hainaut Basket, les Lionnes auront ce mardi une dernière occasion de peaufiner leur basket, une semaine avant le grand rendez-vous à domicile.

Les Lionnes

Les Lionnes ont d’ores-et-déjà atteint leur objectif de qualification pour le Challenge Round. Samedi, le groupe de Marina Maljkovic s’est incliné face à une belle équipe de Charleville-Mézières (72-75), qui devait obligatoirement gagner pour rester dans la course aux playoffs. Après une entame compliquée, les Lionnes ont réussi à revenir dans le match, notamment grâce à un très bon troisième quart-temps. Cela n’a pas suffi pour s’imposer mais la réaction est positive. Les joueuses lyonnaises, pour préparer au mieux la demi-finale du mardi 3 mai (Mado Bonnet, 20 heures, l’adversaire sera connu après cette dernière journée de saison régulière) devront s’appliquer contre le Hainaut à réussir leur entame de match et limiter notamment les pertes de balle.

12045609_10153332260014620_5565769852289262440_oL’adversaire : HAINAUT BASKET

Le SAHB comme le Lyon Basket n’a aucun enjeu sur cette rencontre. Le Hainaut Basket est en effet certain de terminer cette saison à la dixième place du classement. Le seul objectif pour les locales est ainsi de bien finir à domicile. « Un dernier match de la saison qui se déroule à domicile, nous sommes maintenus mais pas encore en vacances, nous aurons donc à cœur de réaliser une prestation aboutie, nous souhaitons remercier l’ensemble de nos fans venus nombreux cette saison avec une victoire », explique le coach Fabrice Fernandes sur le site du club.

L’avis de Marina :

« Nous n’avons pas d’entrainement, nous allons directement au Hainaut. C’est un peu compliqué, parce qu’on a encore ce dernier match à jouer, sans entraînement. J’espère surtout qu’on aura le même comportement, pour aller chercher la victoire. Même si on a pas d’objectif sur cette rencontre, cela ne va rien changer. L’objectif reste la victoire et après on verra ce que l’on peut faire au Challenge Round. Nous devons continuer dans la même dynamique et rester concentré sur notre jeu. »

 

Crédit photo : Bellenger / IS / FFBB

Équipe Pro  |Réaction insuffisante

IMG_0167modmod

Après une entame de match raté, le retour tonitruant des Lionnes dans le troisième quart-temps n’aura pas suffi pour s’imposer face à Charleville-Mézières (72-75), toujours en course pour les playoffs. Une défaite sans conséquence pour le Lyon Basket qui jouera sa demi-finale de Challenge Round le mardi 03 mai, à Mado Bonnet.

Charleville-Mézières est arrivé à Lyon avec une détermination énorme. Le FCBA devait l’emporter ce samedi soir face aux Lionnes et espérer un faux-pas dans le même temps de Nice face à Bourges pour conserver ses chances de qualification pour les playoffs. Mission accomplie pour Alicia DeVaughn (15 points, 11 rebonds au final) and co qui ont démarré la rencontre tambour battant ! Amel Bouderra (9 points dans le quart à 3/5 à 3-pts) et ses coéquipières ont martyrisé les Lionnes en les poussant à la perte de balle (12 dans le quart) et en leur infligeant un 17-0 dans le premier quart temps (4-21). Les Flammes Carolo ont terminé le quart temps avec 14 points d’avance (27 à 13).

IMG_0210modLe niveau s’est équilibré dans le deuxième quart-temps. Les Lionnes sont plus dans le rythme et se reposent sur les cadres à l’intérieur. Le duo Lauren Ervin / Latoya Williams marquent 19 points avant la pause. Dans le troisième quart-temps, les Lionnes ont sérieusement repris les choses en main avec plus d’intensité défensive et d’efficacité offensive. Plus agressives au cercle, à l’image de Dajana Butulija (15 points à 6/9), elles reviennent à seulement 1 point des Flammes Carolo à la fin de cette troisième période (58-59). Tout semble alors possible dans le dernier acte. Alors qu’il reste 4 secondes au tableau d’affichage (71-73), Milica Dabovic marque un premier lancer-franc et loupe le deuxième. Mais le rebond ne sera pas lyonnais. Et après les derniers points marqués par la capitaine Amel Bouderra (16 points, 11 passes décisives), les Flammes Carolo s’imposent finalement à Mado Bonnet.

Lauren Ervin termine la rencontre avec un nouveau double-double avec 16 points à 5/7 et 13 rebonds. Sa coéquipière Latoya Williams a compilé 19 points, 5 rebonds et 5 passes décisives.

Score final : 72-75

Ils ont dit :

Marina Maljkovic (coach Lyon) : « C’est une énorme équipe en face qui s’est battue jusqu’au dernier moment pour rester dans la course aux playoffs. Beaucoup de qualités dans cet effectif et dans le jeu. On peut être très contents par rapport à ce qu’on a montré aujourd’hui. On a eu un mauvais début, c’est sûr. Avec beaucoup trop de balles perdues. Ce qui est positif, c’est qu’on a pu revenir à la fin et montrer notre jeu contre cette grande équipe. Je suis contente. »

Esther Niamké (Lyon) : « En deuxième mi-temps, on n’avait vraiment rien à perdre. On voulait vraiment jouer notre jeu : jeu rapide, courir, prendre nos shoots, ne pas se poser de questions, prendre le rebond. On a été juste à la fin, il faut qu’on se réveille un peu plus tôt. Mais c’est bien qu’on ait pu montrer un autre visage après la mi-temps. On aurait dû trouver notre rythme et jouer notre jeu dès l’entame de la rencontre. »

Romuald Yernaux  (coach Charleville-Mézières) : « On joue à se faire peur. On plie mais on ne casse pas. C’était un match un peu étrange. On était déjà au début de la rencontre sur un faux rythme, même quand on a pris de l’avance en première mi-temps. L’adversaire a pris feu dans le troisième quart temps. Néanmoins, on a fait preuve de caractère parce qu’on n’a pas laissé passer l’adversaire. Ça, ça aurait pu changer la donne. C’est important : l’équipe a su repartir de l’avant, même quand Lyon est revenu à 1 point. On a laissé passer le feu de forêt. Et on a été en mesure d’un peu mieux défendre dans le quatrième quart temps. Il faut qu’on apprenne, avec l’expérience, à s’appuyer sur le collectif pour laisser moins de possessions de balle à l’adversaire. Sur le troisième quart temps, l’adversaire est adroit. Mais il a surtout trop de ballons en sa possession. C’est un match qui avait un avant-goût de playoffs… ou de Challenge Round ! »

Crédit photo :  Lyon Basket 

 

Équipe Pro  |Les Lionnes en préparation

MILICA OPEN

Qualifié pour les demi-finales du Challenge Round (aller le mardi 3 mai à Mado Bonnet), le Lyon Basket doit utiliser à bon escient ses deux dernières journées de saison régulière. Les Lionnes doivent faire le plein de confiance et de certitudes lors de la rencontre face à Charleville-Mézières, candidat aux playoffs, pour se mettre dans de bonnes dispositions avant la phase finale.

Les Lionnes

Les Lionnes ont d’ores-et-déjà atteint leur objectif de qualification pour le Challenge Round. Elles sont à présent à la recherche, lors de ces deux dernières journées de saison régulière, d’une bonne dynamique collective avant la demi-finale (aller le 03 mai à Mado Bonnet). Pour se mettre dans de bonnes dispositions pour la fin de la saison, Marina Maljkovic compte sur l’apport de tout son collectif. Le secteur intérieur pourrait de nouveau faire la différence avec notamment sa doublette américaine Latoya Williams / Lauren Ervin, bien placée pour décrocher un titre de MVP de la saison avec les deux meilleures évaluations du championnat LFB. Mais à l’aller, les Flammes Carolo avaient réussi à limiter l’impact des intérieures lyonnaises, aux rebonds et aux points, en s’imposant finalement 73 à 69 à la Caisse d’Épargne Aréna.

12006297_10153329496394620_3154529221505629458_nL’adversaire : CHARLEVILLE-MÉZIÈRES

Pour le moment, les Flammes Carolo pointent à la 5e place du championnat. Ce match contre les Lionnes revêt d’une importance particulière pour le FCBA qui peut encore prétendre aux playoffs (disputés par les équipes du Top 4). Pour cela, il faut que les Flammes Carolo gagnent leurs deux derniers matchs de saison régulière en espérant que Nice échouent à deux reprises pendant ce temps. Romuald Yernaux compte ainsi sur Alicia Devaughn (12,8 points et 6,1 rebonds de moyenne) et ses coéquipières pour accomplir leur mission. Autre atout majeur de l’équipe, Amel Bouderra réalise sa meilleure saison LFB de sa carrière avec une moyenne de 12,3 points, 3,5 rebonds et surtout 7,5 passes décisives par rencontre. La meneuse française est d’ailleurs la meilleure passeuse du championnat. Cette semaine, Valérie Garnier, entraîneur de l’équipe de France féminine a décidé de l’inclure dans sa liste des 18 joueuses convoquées pour le premier stage de préparation au Tournoi qualificatif olympique (TQO, du 13 au 19 juin à Nantes).

L’avis de Marina :

« Sportivement, ce dernier match de la saison régulière à Mado Bonnet est une bonne occasion pour toutes les joueuses d’avoir du temps de jeu et de s’affirmer. Maintenant que notre qualification pour le Challenge Round est acquise, je sais qu’on aura besoin de tout le monde pour terminer la saison. Mais, avant cela, comme chaque match, nous allons essayer de gagner face à Charleville. Au moment de la préparation du match aller, j’ai rapidement compris qu’il s’agissait d’une équipe avec beaucoup de qualités. J’ai compris que cette équipe était l’une des meilleures attaques du championnat. Ils ont fait de belles choses cette saison. Je félicite notamment Amel Bouderra pour son excellente saison. »

Rendez-vous du weekend pour le Lyon Basket et son Centre de formation :

– Samedi 23 avril : Lyon – Charleville-Mézières à 20h
– Dimanche 24 avril : Roannais Basket Féminin – Lyon U18 Élite à 15h30

Crédit photo : Bellenger / IS / FFBB

Équipe Pro  |Un quart temps salvateur

IMG_9989mod

Le Lyon Basket, en mode diesel, s’impose à Mado Bonnet face au Toulouse Métropole Basket (83-73) grâce à un très bon quatrième quart temps (gagné 34 à 17). Les Lionnes conservent ainsi la septième place au classement. Tout proche de la qualification pour le Challenge Round.

IMG_9994 MODLes deux équipes sont restées au-coude-à-coude jusqu’à la pause. Les Toulousaines, en danger en championnat où leur maintien n’est pas assuré, ont répondu aux Lionnes panier pour panier. Si elles ont été en réussite sur leurs shoots, les pertes de balles (6 dans le premier quart temps, 12 à la mi-temps) n’ont pas permis aux Lyonnaises de prendre les devants en ce début de rencontre (21-20 après 10 minutes). Les Toulousaines, sous l’impulsion de leur capitaine Olivia Epoupa (21 points, 4 rebonds, 4 passes, 5 interceptions), ont collé au score malgré l’absence de leur meilleure scoreuse, Tianna Hawkins, contrainte de rejoindre le banc après 3 minutes de jeu et deux fautes à l’entame de la rencontre. Finalement, les Lionnes ont rejoint le vestiaire à la pause avec un seul point d’avance (39-38).

Dans le troisième quart temps, les Lionnes ont peiné à trouver des solutions offensives. Poussées par la défense toulousaine dans les espaces extérieurs, elles ont cruellement manqué d’adresse et notamment à longue distance où elles ont shooté à 2/11 dans le quart. En face, le TMB a joué juste, et défensivement en exécutant le plan de Xavier Noguera, et offensivement grâce au bon retour de Tianna Hawkins (9 points dans le quart) et à la bonne dynamique du duo Olivia Epoupa / Lidija Turcinovic (20 points, 5 rebonds, 6 passes). Les Toulousaines ont eu jusqu’à 11 points d’avance avec une bonne série (11-0) infligée aux Lyonnaises.

C’est heureusement avec un tout autre visage que l’on retrouve les Lionnes dans le dernier quart temps. Plus dans le rythme, les Lionnes ont augmenté l’intensité défensive. Et si l’adresse n’était décidément toujours pas au rendez-vous, elles ont réussi à jouer en profondeur pour distribuer aux intérieures. Et Latoya Williams (15 points, 9 rebonds, 6 interceptions) et Lauren Ervin ont fait un bon usage de ces ballons en inscrivant ensemble 25 des 34 points du dernier round ! Les Lionnes ont continué leur effort en se concentrant sur le rebond. Elles en ont récupéré 44 au total dont 15 dans le dernier quart. Dajana Butulija en a subtilisé 6 dans les dernières minutes (13 au final !), tout comme Lauren Ervin (14 au final). Une bonne série 12-0 a finalement permis aux Lyonnaises de se mettre à l’abri et de gérer tranquillement la fin de la rencontre pour s’imposer de 10 unités.

Les Lionnes devrait, avec cette victoire, se qualifier pour le Challenge Round, remporté par le club en 2014, à l’issue de la saison régulière. Mais rien n’est encore officiel. Il reste deux tickets pour le Challenge Round et quatre équipes en course. Si Lyon est bien placé avec 36 points et un goal average positif par rapport à Mondeville, Nantes Rezé peut encore passer devant les Lionnes au classement tout comme le Hainaut Basket, qu’affrontera le Lyon Basket pour la dernière journée de championnat. Il faudra donc attendre cette dernière rencontre éventuellement décisive ou, avant cela, les possibles faux pas des concurrents directs du Top 8 ou une nouvelle victoire à domicile face à Charleville-Mézières (samedi 23 avril à Mado Bonnet) pour assurer la qualification.

Score final : 83-73

La Lionne du match : Lauren Ervin

On ne peut une nouvelle fois que saluer la performance de Lauren Ervin, MVP de la rencontre. L’Américaine a compilé 20 points à 9/16, 14 rebonds, 5 passes décisives et 4 interceptions dans la rencontre. Un très joli nouveau double double, essentiel dans la victoire des Lionnes !

 

IMG_9986MODIls ont dit :

Marina Maljkovic (coach Lyon) : « Quand on met de l’énergie, quand on met de la concentration, on voit ce que cela fait. On peut faire beaucoup de choses. Mais c’est très compliqué. On a gagné. On est contents bien sûr, surtout de notre dernier quart temps, quand on a commencé à jouer au basket. Beaucoup trop de balles perdues ce soir bien sûr, mais quand on est concentrés sur le basket et sur les consignes, on fait le travail. Tout le monde doit se surpasser dans les moments difficiles. »

Olivia Epoupa (Toulouse) : « On avait le match en mains. On les tenait à plus de neuf points d’écart. Il y a eu ensuite un moment où on s’est désunis, et cela nous a coûté cher. Elles ont su se remobiliser au bon moment, mettre les paniers  qu’il fallait. Le public a très bien joué le rôle du sixième homme. Cela a tourné à leur faveur. Ça s’est joué sur des détails. C’est sûr que c’est frustrant. Un manque de lucidité, de concentration face à une équipe comme Lyon, qui est très agressive, on le paye. On a perdu pas mal de balles sur la fin de la rencontre. On avait un projet de jeu qui était plutôt cohérent jusque-là mais on n’a pas su le tenir sur 40 minutes. »

Xavier Noguera  (coach Toulouse) : « En seconde mi-temps, on ne partage plus le ballon. On manque d’agressivité par rapport à la première mi-temps. On a commencé à louper quelques paniers faciles sur jeu rapide et derrière on s’enferme dans un jeu statique, on gèle le ballon, on s’enferme sur des tirs extérieurs et comme on ne met plus dedans… On loupe des paniers faciles, on n’assure pas le repli. Le projet de jeu était de les laisser se partager le ballon loin du cercle, ce qui a plutôt bien marché en première mi-temps, et d’éviter leur jeu de profondeur par le dribble. Elles nous ont fait très mal en fin de match sur les rebonds défensifs avec Lauren Ervin et Latoya Williams. On a une finale à jouer la semaine prochaine contre Angers. Il faut gagner là-bas pour recoller au classement. Après on laissera la dernière journée choisir du maintien ou pas… »

Crédit photo :  Lyon Basket