Équipe Pro  |J18 – Le grand jour est arrivé !

C’est un grand jour pour les Lionnes qui affrontent ce samedi le grand Bourgs au Palais des Sports de Gerland (coup d’envoi à 20 heures). Si sur le papier, la confrontation semble déséquilibrée, poussée pas des milliers de spectateurs, l’équipe d’Etienne Faye est prête au défi.

Présentation de Lumière sur le sport féminin 2017

Les Lionnes

Les Lionnes accusent le coup après la défaite face au Hainaut. Mais l’équipe est plus déterminée que jamais à bien finir ce championnat LFB. Aucun calcul ce samedi face à Bourges, seule la victoire compte et les joueuses d’Etienne Faye jouent sans pression. L’équipe est au complet et à 100% de ses capacités avant d’être renforcée par l’arrivée de l’ailière Alice Kunek. « Il faut qu’on arrive à mettre du cœur en défense, de la vaillance et de l’application« , explique le coach. « En attaque, il faut se lâcher, ne pas être crispé par l’évènement. Et prendre du plaisir ! Si on perd c’est logique, mais on va essayer de créer l’exploit. On part dans cet état d’esprit. On ne doit pas prendre un éclat d’entrée, et éviter de courir après le score. » L’entraîneur des Lionnes prend la mesure de cette soirée d’exception : « C’est un plaisir de coacher ce genre de match devant autant de personnes. Il faut qu’on prenne du plaisir à participer à ce genre d’évènement, pour ceux qui vont découvrir le basket féminin. On doit mettre en avant nos valeurs. Mes joueuses ont à cœur d’offrir au public un match plein et sans complexe face à un adversaire qu’on a tenu trois quart temps à l’aller (74-60). A nous de rééditer la première mi-temps au Prado. On les avait fait douter alors qu’elles étaient au complet. Si nos filles se transcendent et évoluent toutes à leur niveau, on peut réaliser l’exploit. »

L’adversaire : Tango Bourges Basket

Cinquième au classement LFB, Bourges a regagné en confiance après ses récentes victoires face à Tarbes et Salamanque (Euroleague) et rentre évidemment dans la catégorie poids lourd de notre championnat LFB. « Cette année, Bourges est plus vulnérable à l’extérieur« , explique Etienne Faye. « Mais elles ont de la qualité comme l’a encore prouvé cette victoire de 20 points face à Tarbes. C’est une équipe qui sait qu’elle est attendue. Elle se prépare bien mentalement à cela. Elle veut figurer le mieux possible aux playoffs, terminer la saison régulière aux quatre premières places. C’est une équipe très dangereuse. Nous allons devoir minimiser les pertes de balles face à ce genre d’équipe qui défend très fort. »

 

Texte : Lyon Basket
Crédit photo : Bellenger-Lecocq/IS/FFBB

Dossiers  |Lumière sur le sport féminin 2017

Le club du Lyon Basket est heureux de vous présenter la deuxième édition de Lumière sur le sport féminin, organisé au Palais des Sports de Gerland le samedi 18 février 2017. L’évènement a de nouveau pour objectif de mettre en lumière la sportive lyonnaise. Cette année, les Lionnes recevront l’historique club du Tango Bourges Basket (20 heures).

Notre évènement majeur de la saison a rassemblé plus de 6000 personnes l’année dernière. Au programme de cette nouvelle édition : une belle ambiance de sport féminin lors d’une soirée ponctuée d’animations et d’exceptionnels cadeaux à gagner. En lever de rideau, les spectateurs pourront assister à la rencontre de championnat de basket fauteuil entre le Lyon Métropole Handibasket Club (futur Lyon Basket Handisport) et le Centre Fédéral Handibasket (Nationale 1B). Un village animations sera mis en place dès 16h30 sur le parvis du Palais des Sports.

IMG_9514web

Lumière sur le sport féminin 2016 – Lyon vs Arras

Samedi 18 février 2017
Palais des Sports de Gerland (Lyon)

Programme :

16h30 : Ouverture du Village animations sur le parvis du Palais des Sports
17h00 : Lever de rideau avec la rencontre de championnat de basket fauteuil entre le Lyon Métropole Handibasket Club et le Centre Fédéral Handibasket
20h00 : Rencontre du championnat de Ligue Féminine de Basket entre le Lyon Basket et et le Tango Bourges Basket

Participez avec nous au grand défi que le Lyon Basket a souhaité relever : battre le record d’affluence sur un match de championnat de Ligue Féminine pour la saison 2016/2017. Venez participer à ce record et partager ce grand moment avec toute la famille du sport lyonnais !

Billetterie

#Objectif6500
Visuel évènement : La Compagnie des Images
Crédit photo : Lyon Basket

Équipe Pro  |J7 – Les Lionnes craquent après la pause face à Bourges

Le scoring lyonnais contrôlé en deuxième mi-temps par les Berruyères (27 points inscrits), les Lionnes se sont inclinées ce samedi face au nouveau leader du classement LFB : 74-60.

Les Lionnes ont très bien commencé la rencontre, répondant aux attaques de Kayla Alexander (12 points, 4 rebonds) et Clarissa Dos Santos (18 points à 7/10, 10 rebonds) dans la raquette. Christelle Diallo (14 points, 5 rebonds) and co étaient sur de bons rails en inscrivant 20 points dans la période, permettant aux Lyonnaises d’être au coude-à-coude avec les Berruyères après 10 minutes (20-20). Sur cette même lancée, les Lionnes ont tenu le choc dans la deuxième période, concentrées et impliquées à l’image de l’intérieure Djéné Diawara (16 points, 9 rebonds), pour revenir au vestiaire à la pause avec seulement 3 points de retard (36-33).

Mais la défense de fer des Berruyères et les quelques ballons perdus lyonnais dans le troisième quart ont coûté cher. Le nouveau leader du championnat LFB (après les défaites samedi soir de Basket Landes et Villeneuve d’Ascq) a creusé l’écart en reportant le quart temps 23-12. A 59-45 avant d’entamer le dernier round, les Lionnes n’ont pas trouvé les ressources nécessaires pour refaire leur retard. Les six minutes sans scoring au début du quart ont scellé le sort de la rencontre, malgré un réveil lyonnais en fin de rencontre orchestré par la capitaine Carmen Guzman (19 points). Un réveil trop tardif. Avec un scoring en berne et peu homogène, les Lionnes s’inclinent avant une trêve internationale de 15 jours pour recharger les batteries.

Tango Bourges Basket bat Lyon : 74-60

 

Crédit photo :  Bellenger-Lecocq/IS/FFBB

Équipe Pro  |LFB (J2) – Bourges était trop fort !

Pour leur premier match de la saison à Mado Bonnet, et malgré une deuxième mi-temps de bien meilleure qualité que la première, les Lionnes de Marina Maljkovic ont plié devant les championnes de France en titre (45-61).

Après un début de match verrouillé et sans réussite d’un côté comme de l’autre (4-0 pour Bourges après 4 minutes), l’histoire retiendra que c’est Lauren Ervin qui, côté Lionne, marqua le premier panier de la saison à Mado Bonnet. Si la défense n’a encaissé que 6 points après 6 minutes, l’attaque lyonnaise est également en berne (2 points). Sans réussite près du cercle comme à longue distance, Milica Dabovic et ses coéquipières laissent les championnes de France faire un mini break (2-10 à la 7ème minute). Au sortir d’un temps mort demandé par Marina Maljkovic, les locales reprennent des couleurs grâce aux deux tirs lointains décochés par Lauren Ervin (8-13).

Dans ce début de deuxième acte, l’agressivité collective des Berruyères sous les cercles leur permet d’accroître légèrement leur matelas (21-8, 13ème minute). Après 3 minutes stériles, Esther Niamké redonne de l’allant avec un nouveau panier triplé. Panier auquel répond immédiatement Céline Dumerc, de sang-froid. Quelques secondes plus tard, un nouveau tir à trois points des Tangos relègue les Lionnes à 16 unités (11-27). La note s’allonge un peu plus au fil des ratés de Milica Dabovic et ses coéquipières (11-31 après 17 minutes). Comme depuis le coup d’envoi de cette partie, c’est notamment aux rebonds offensifs (11 en première mi-temps)  que Bourges domine et creuse son sillon. A la fin de la première mi-temps, les Lionnes, maladroites (19,2 % de réussite aux tirs) et dispendieuses (12 ballons perdus), accusent un  retard de 17 points.

14-31 à la mi-temps

A la reprise, les intentions défensives sont présentes mais la réussite fuit toujours les Lionnes. Il faut attendre deux minutes dans cette seconde mi-temps pour voir Christelle Diallo ouvrir son compteur personnel. La géante lyonnaise enchaine quatre points et redonne du cœur et de la voix au public. Sans jamais dévier de son plan de bataille, Bourges parvient  à répondre régulièrement aux assauts des Lyonnaises qui, en regain d’énergie, diminuent leur débours à 15 points après 25 minutes de jeu. Le temps mort demandé à cet instant fait un bien fou puisque dans la foulée, Migna Touré et compagnie enchainent les paniers et les bonnes défenses pour passer sous la barre des dix points (32-40 à la 28ème minute). Dans le camp adverse, c’est le moment que choisi Sara Chevaugeon pour sortir de sa boîte. L’ex-pensionnaire du club aligne deux paniers similaires à longue distance, six points qui douchent légèrement le bel effort des Lionnes (34-48, 30ème minute).

Physiquement émoussées, les joueuses de Marina Maljkovic peinent à donner le coup de collier qui permettrait une fin de match un peu plus haletante.  Bourges fait tourner son effectif et avec ses leaders comme ses remplaçantes, le club aux 13 titres nationaux continue de sceller une victoire qui lui tend les bras. Vainqueurs de la bataille du rebond (42 à 26), précises derrière l’arc (7/13) et très collectives (23 passes décisives), les championnes de France 2015 ont prouvé qu’il faudrait encore compter sur elles cette saison (45-61).

La semaine prochaine, les Lionnes tenteront de décrocher leur première victoire de la saison en se déplaçant du côté de Nantes Rezé.

La Lionne du match : Mélanie Plust

Sans réussite la semaine dernière à l’Open LFB (0 point à 0/4), l’ailière a retrouvé la mire à Mado Bonnet (11 points à 3/6 à trois points, 5 rebonds et 2 passes). Mélanie, qui a été créditée du plus  gros temps de jeu côté Lionnes hier (32 minutes), a activement participé à la révolte du Lyon Basket dans le troisième quart-temps.

Elles ont dit :

Marina Maljkovic (coach Lyon Basket) : « Je suis la dernière à chercher des excuses mais je ne veux pas qu’on juge trop sévèrement notre équipe sur ces deux premiers matches, face à deux adversaires d’une telle qualité. Il y a une très bonne ambiance dans l’équipe et dans le club, nous travaillons bien. Tout le monde veut gagner rapidement et je le comprends. Mais nous n’allons pas passer du jour au lendemain d’une équipe à cinq victoires à une équipe capable de battre Villeneuve et Bourges dès le début du championnat. Nous avons de bonnes joueuses mais aussi une nouvelle équipe, il faut du temps pour se construire. Si dans un mois nous faisons le même genre de match, c’est à ce moment que ce sera un problème. »

Milica Dabovic (arrière Lyon Basket) : « Je ne sais pas quel a été le problème ce soir. Nous étions prêtes pour ce match, nous nous sommes très bien entraînées mais au moment venu, c’était comme si nous n’étions plus sur le terrain. C’est la dernière fois que nous pouvons jouer de la sorte. Le prochain match est très important. Nous devons commencer à mieux jouer et à gagner. Ces deux premiers adversaires étaient probablement les deux meilleures équipes de la Ligue. Nous sortons d’une saison où nous n’étions pas loin de la dernière place et même si l’équipe est très différente, elle est encore jeune collectivement. Nous avons besoin de nous entraîner encore. Nous nous battons vraiment mais nous perdons nos moyens sans raison quand le match commence. Cela doit changer. »

Valérie Garnier (coach Bourges): « On manque de rotations en ce moment mais nous avons fait un match courageux et généreux. Les filles ont été présentes en défense, le score parle de lui-même. Surtout, nous avons gagné une très belle bataille au niveau du rebond. Il y a quelques petites erreurs en attaque mais nous avons développé un basket intéressant. On sait que Lyon est une équipe très agressive en défense, il fallait relever le défi physique,  tenir les duels, empêcher les shoots. »

Diandra Tchatchouang (ailière Bourges Basket): « Nous avons tout de suite bien commencé le match, ce qui était important car nous n’étions pas chez nous. On attaque par le bon bout et cela nous met en confiance. En attaque, nous sommes un peu timides au début mais la bonne défense offre de la course et des paniers rapides. Il y a des blessées, on ne joue pas toutes à nos véritables postes mais malgré tout, nous faisons un bon match ce soir. »

Crédit Photo : Jérôme Le Bris

Équipe Pro  |Les Lionnes face à l’armada berruyère

Crédit photo : Jérome Le Bris

Après les Guerrières de Villeneuve d’Ascq à l’Open LFB, les Lionnes reçoivent pour leur premier match à domicile (vendredi à 20 heures) le champion de France en titre, le Bourges Tango Basket. Une nouvelle confrontation au sommet pour les joueuses de Marina Maljkovic contre un effectif diminué mais estampillé équipe de France !

 

Les Lionnes

La semaine dernière, les Lionnes se sont lourdement inclinées face à l’ESBVA-LM (84-55), finaliste du dernier championnat LFB et vainqueur de l’Eurocup en titre. Si Esther Niamké et ses coéquipières ont cédé face aux assauts des Guerrières après un troisième quart temps dévastateur (perdu 8 à 30), elles auront à cœur de bien figurer pour leur premier match à domicile. Le collectif lyonnais devra être solidaire et les performances des individualités plus homogènes pour s’opposer au multiple champion de France. La semaine a été courte entre cette nouvelle confrontation au sommet et le retour de l’Open LFB, mais les huit joueuses professionnelles et les éléments du Centre de formation complétant l’effectif ont travaillé avec sérieux et concentration pour se préparer au mieux pour ce duel de vendredi.

12039016_1665087543762958_3261350206787783081_oL’adversaire : TANGO BOURGES BASKET

Le Tango Bourges Basket est champion de France en titre et récent vainqueur du Trophée des Champions (victoire face à Lattes-Montpellier), remis à l’Open LFB. L’effectif de Valérie Garnier, garni de joueuses de l’équipe de France, est cependant amputé pour ce déplacement à Lyon de deux éléments dominants dans la raquette. Les intérieures Ana Maria Filip et Helena Ciak sont en effet blessées. Cette rencontre est aussi l’occasion de retrouvailles. Entre d’abord les deux coachs finalistes de l’EuroBasket Women 2015, Marina Maljkovic (médaille d’or) et Valérie Garnier (médaille d’argent). Retrouvailles aussi entre Mado Bonnet, les supporters lyonnais et la nouvelle Berruyère Sara Chevaugeon, ancienne joueuse du Lyon Basket (2012-2015). Et enfin, Marina Maljkovic retrouvera aussi Danielle Page, joueuse de l’équipe nationale serbe et elle aussi ancienne joueuse lyonnaise (2012-2013).

L’œil de Marina Maljkovic

« Sur le terrain, Bourges a toujours été mon plus grand adversaire ces dernières années. Ce club est un symbole du basket français, et pas seulement du basket féminin. Pour notre équipe, c’est un nouveau défi immense qui se présente une semaine seulement après l’Open LFB et notre match contre Villeneuve d’Ascq. Bourges est champion en titre et même si le challenge est compliqué, c’est aussi un grand plaisir de se mesurer à cette équipe pour notre premier match à domicile. Pour nos retrouvailles avec notre public, nous ferons tout pour jouer notre meilleur basket dès cette première rencontre à Mado Bonnet. »

Rendez-vous du weekend pour le Lyon Basket et son Centre de formation :

– Vendredi 02 octobre : Lyon – Bourges à 20h00
– Samedi 03 octobre : Lyon Espoirs – La Tronche Meylan à 18h00
– Dimanche 04 octobre : Union Venelles Golgoths – Lyon U18 Elite à 15h30

 

Crédit photo : Ligue Féminine de Basketball
Crédit Photo : Association Shoot’lo